prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les mutuelles communales : des territoires aux petits soins  
Du barrage de Sivens aux « grands projets inutiles et imposés » : le temps des barricades ? 
Embargo sur les produits alimentaires : des Russes et des ruses ?  
Diffusion de la table ronde "Agriculture et forêt : à l’orée de nouvelles relations ?"
Ecouter les Tables rondes Développement durable sur FMR le samedi 3 janvier 2015, de 8h00 à 9h30.
Avec Pierre-Marie Aubert, ingénieur forestier et docteur en sciences sociales ; Andrée Corvol-Dessert, historienne ; et Jean-Pierre Sarthou, ingénieur agronome, enseignant à l’Ensat.
en savoir+
Transition alimentaire : pourra-t-on éviter le grand carnage ? (annonce)
Les Tables rondes "Développement durable", mercredi 7 janvier 2015, de 14h00 à 17h00
Avec Jean-Pierre Poulain, sociologue (Isthia-Univ. Toulouse-Jean Jaurès) ; Yves Martin-Prével, épidémiologiste et nutritionniste (IRD) ; et Serge Michels, président de Protéines SAS
en savoir+
Rencontre avec Guillaume Lachenal autour de son ouvrage Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies (Les Empêcheurs de penser en rond / La Découverte).
Propos épars le jeudi 15 janvier 2015 à 18h00 à la librairie Ombres Blanches
En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences
en savoir+
Agromatériaux : quand la chimie se met au vert
Université des Lycéens au Lycée Rive Gauche Toulouse, pour des élèves de 1ère S et Terminale S
Le 4 février 2015, à 11h, avec Carlos Vaca-Garcia (Laboratoire de Chimie agro-industrielle, Ensiacet)
en savoir+
Ecouter les Tables rondes Développement durable sur FMR le samedi 3 janvier 2015, de 8h00 à 9h30.

Diffusion de la table ronde "Agriculture et forêt : à l’orée de nouvelles relations ?"

Avec Pierre-Marie Aubert, ingénieur forestier et docteur en sciences sociales ; Andrée Corvol-Dessert, historienne ; et Jean-Pierre Sarthou, ingénieur agronome, enseignant à l’Ensat.

Longtemps vécues en toute complémentarité, agriculture et forêt se sont peu à peu dissociées, chacune s’autonomisant jusqu’à devenir étrangères l’une à l’autre. Aujourd’hui, au nom entre autres du changement climatique, les pouvoirs publics affichent cette réarticulation comme l’un des principaux défis collectifs des prochaines décennies.
Un défi de taille si l’on en croit les trois invités de cette table ronde "Développement durable", co-organisée par la Mission Agrobiosciences et l’Ensat, Pierre-Marie Aubert, ingénieur forestier et docteur en sciences sociales ; Andrée Corvol-Dessert, historienne ; et Jean-Pierre Sarthou, ingénieur agronome, enseignant à l’Ensat.
Retraçant les raisons historiques du divorce entre ces deux entités, revenant sur les représentations associées à cet espace particulier qu’est la forêt, ils expliquent que, si l’association entre les arbres et les cultures au travers par exemple de l’agroforesterie, présente des atouts, il n’est pas dit que ces pratiques prennent racines.
A écouter sur FMR, le samedi 3 janvier 2015, de 8h00 à 9h30.


lire la suite »
 

Propos épars le lundi 24 novembre 2014 à la librairie Ombres Blanches à 18H00

Retour sur la rencontre avec Fabrice Nicolino autour de son ouvrage Un empoisonnement universel (éditions Les Liens qui Libèrent). Avec la participation d’Armand Lattes, Professeur émérite à l’Université Paul Sabatier et Président la Société Française de Chimie (2003-2008).

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

JPEG - 15.7 ko
Copyright www.agrobiosciences.org

Fabrice Nicolino, journaliste et essayiste, spécialiste de l’écologie, était le lundi 24 novembre 2014 à 18h00 à la librairie Ombres Blanches pour parler de son essai, "Un empoisonnement universel" paru aux éditions Les Liens qui Libèrent. Une rencontre animée par la Mission Agrobiosciences dans le cadre de Propos épars, en collaboration avec la librairie Ombres Blanches. Avec la participation d’Armand Lattes, Prof. émérite à l’Université Paul Sabatier, chimiste engagé pour une chimie propre : membre du Comité de la prévention et de la précaution au Ministère de l’écologie (nommé il y a plus de 10 ans par Dominique Voynet) et Président du Comité Biocides de l’Anses.
Un empoisonnement universel qui nous mène des champs de bataille de la guerre de 1914 au siège des Nations Unies. Fabrice Nicolino montre sans ambages la face monstrueuse et dévoreuse de vies de l’industrie chimique. Il en instruit le procès, charges accablantes à l’appui. Le constat est sans appel : en un siècle l’industrie chimique a réussi peu à peu à empoisonner la terre et ceux qui l’habitent.


lire la suite »
 

Territoires sous tensions. 15 décembre 2014

La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Décembre 2014

Au sommaire : crise des liens et lieux en crise ; transition alimentaire ; une histoire de la lomidine

Crise des liens et lieux en crise… Le ton est donné pour cette dernière lettre de la Mission Agrobiosciences de 2014 qui vous propose notamment de lire une table ronde tirée des 20èmes Controverses européennes de Marciac, portant sur les difficultés du vivre ensemble dans les territoires ruraux. Quant à ces lieux en crise, comment ne pas évoquer le barrage de Sivens, et plus généralement ces espaces qui cristallisent la contestation, nous invitant à reconsidérer nos relations aux territoires. Sans oublier toutes ces autres tensions qui fermentent ici et là, à l’occasion par exemple du développement des méthaniseurs un peu partout en France. Des crises, oui, mais sans vision tragique. Car elles sont d’abord et avant tout l’occasion de diagnostiquer les évolutions de notre société et de revoir les prescriptions.


lire la suite »
 

Propos épars le jeudi 15 janvier 2015 à 18h00 à la librairie Ombres Blanches

Rencontre avec Guillaume Lachenal autour de son ouvrage Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies (Les Empêcheurs de penser en rond / La Découverte).

En collaboration avec la librairie Ombres Blanches & la Mission Agrobiosciences

JPEG - 5.1 ko
Copyright éditions du Seuil/Empêcheurs de penser en rond

Le jeudi 15 janvier 2015 à partir de 18h00, Guillaume Lachenal, historien de la médecine à l’université Paris-Diderot ; membre de l’institut universitaire de France, viendra présenter son ouvrage Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies édité aux Empêcheurs de penser en rond / La Découverte.
Un travail d’enquête qui a permis d’exhumer une histoire peu connue voire méconnue. Un ouvrage qui pose, entre autre, la question de l’industrie pharmaceutique et de son implication dans les pratiques de la médecine coloniale mais plus largement qui renvoie aux cultures thérapeutiques et techniques dans leur rêve d’éradication des problèmes de santé en Afrique.
Un partenariat entre la Mission agrobiosciences et la Librairie Ombres Blanches


lire la suite »
 

Conférence Assosciences

Réduction, pour des raisons économiques et environnementales, de la dépendance de l’agriculture aux engrais et aux pesticides par Guillaume Bécard, Laboratoire de Recherche Sciences Végétales (LRSV) UMR5546 CNRS/Univ.Paul Sabatier

Jeudi 18 décembre 2014 19h ; Salle du Sénéchal 17, rue Rémusat 31000 TOULOUSE

JPEG - 5.7 ko
Copyright Assosciences Midi-Pyrénées

Le jeudi 18 décembre 2014 à 19h, Salle du Sénéchal 17 rue Rémusat à Toulouse, l’association Assosciences invite Guillaume Bécard du Laboratoire de Recherche Sciences Végétales (LRSV) UMR5546 CNRS/Univ.Paul Sabatier, pour évoquer la réduction, pour des raisons économiques et environnementales, de la dépendance de l’agriculture aux engrais et aux pesticides.
C’est le projet de la loi d’avenir où l’agriculture opère un virage tant agronomique que symbolique : celui de l’agroécologie. Pour bien des analystes, ce projet d’une agriculture qui allie performances économiques et écologiques implique une étroite coopération entre acteurs d’un territoire : pour mutualiser les achats de matériel, échanger sur les pratiques, réduire les coûts de main d’œuvre, valoriser la production… Pour ce faire, la loi prévoit la création d’un outil, le GIEE - le groupement d’intérêt économique et environnemental. C’est sans doute ce que devrait aborder, au-delà des enjeux scientifiques, Guillaume Bécard au cours de cette conférence qui rejoint le champ d’analyse de la Mission agrobiosciences.


lire la suite »
 

Agriculture et société, décembre 2014.

Territoires ruraux : l’amour vache...

La carte postale de Marc Gauchée, essayiste.

En ce mois de décembre, Marc Gauchée apporte sa contribution à la réflexion sur la réforme territoriale. Alors que les Alsaciens battent le pavé, contestant le rapprochement avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, notre essayiste propose un autre découpage, ou plutôt une autre mise en réseaux des territoires. Son credo ? Faire des jumelages solidaires. Démonstration dans cette nouvelle carte postale (mordante) que publie la Mission Agrobiosciences.


lire la suite »
 

Université des Lycéens au Lycée Rive Gauche Toulouse, pour des élèves de 1ère S et Terminale S

Agromatériaux : quand la chimie se met au vert

Le 4 février 2015, à 11h, avec Carlos Vaca-Garcia (Laboratoire de Chimie agro-industrielle, Ensiacet)

JPEG - 8.1 ko
Capsules biodégradables. Vegeplast

Une foule d’objets de notre quotidien, sans même parler des carburants, proviennent de la chimie du pétrole, or ce dernier s’épuise. Dès lors, comment continuer à fabriquer des plastiques, des textiles, des produits d’entretien, des vernis ou des colles, sans avoir recours aux énergies fossiles ? Tout simplement en regardant sous nos pieds ! Car les champs sont de véritables gisements pour ces nouveaux matériaux.
Maïs, tournesol, colza, chanvre, ricin et d’autres végétaux contiennent tous les ingrédients nécessaires pour fabriquer de nouveaux matériaux tout aussi performants, et solides et non polluants.
Cette séance de l’Université des Lycéens, organisée par la Mission Agrobiosciences se tiendra au lycée Rive Gauche (Toulouse), fidèle partenaire de cette opération depuis plus de dix ans, avec Carlos Vaca-Garcia, ingénieur en génie chimique, enseignant-chercheur à l’Ensiacet. Cette rencontre est réservée aux lycéens de 1ère S et Terminale S.


lire la suite »
 

Vient de paraître dans le cadre des 20èmes Controverses Européennes de Marciac

Crise du lien : sortir des lieux ?

Un dialogue entre la sociologue Yannick Sencébé et le médecin Jean-Jacques Laplante.

Après avoir abordé, au cours de la matinée du 30 juillet 2014, les pièges du discours sur la fracture territoriale et les limites des politiques d’aménagement, l’après-midi fut consacrée à explorer les lieux réellement en crise, laquelle se manifeste principalement par l’absence de liens sociaux, de mobilités individuelles, d’ancrages territoriaux choisis.
En clair, que ce soit le rural isolé, la banlieue, ou la ville, ce n’est pas tant le lieu en lui-même qui enferme ou stigmatise, que toute une série de représentations, de mutations socio-économiques et d’effets de politiques publiques.
Sans idéaliser le vivre ensemble des villages d’antan, qui pouvait aussi produire un pesant contrôle social, il apparait qu’aujourd’hui, l’individualisation du rapport à l’espace, l’injonction à la mobilité, l’insécurité sociale croissante, sans oublier la perte d’estime de soi pour bon nombre d’agriculteurs, viennent percuter de plein fouet un milieu rural resté campé sur des valeurs d’enracinement et de solidarité.
Avec ces spécificités supplémentaires : d’abord une faible densité qui, à rebours de l’anonymat protecteur des villes, exacerbe et grossit les tensions : "un groupe de jeunes y devient une bande !". Ensuite le basculement de la place des agriculteurs qui, de majoritaires, deviennent minoritaires, d’où une "inversion des référentiels", où les néo-ruraux prennent les rênes de la commune.
Reste que retricoter du lien est non seulement possible, mais peut passer aussi par des initiatives toutes simples, à l’échelle de communes modestes où se mobilisent des collectifs de citoyens.

Pour lire ce diagnostic clair et nuancé, télécharger le texte intégral : Crise du lien : sortir des lieux ?

Une séquence tirée des 20èmes Controverses Européennes de Marciac Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !, organisée en juillet dernier par la Mission Agrobiosciences


lire la suite »
 
- 54.3 ko

Mardi 02 décembre 2014

Appel à témoignages : comment vous servez-vous de nous ?

Appel ouvert jusqu’au lundi 12 janvier 2015.

Quels usages faites-vous de nos productions via notre site internet en général et/ou des débats que nous organisons ? Qu’en retirez-vous, notamment dans votre domaine professionnel ?
Si nous, Mission Agrobiosciences, vous posons cette question directe et très ouverte, c’est parce que nous avons constaté, ici et là, que nos activités peuvent avoir des retombées insoupçonnées que nous aimerions qualifier un peu mieux. En clair, nous souhaiterions acquérir, grâce à vos retours, une lisibilité sur la manière dont vivent nos productions, comment vous vous les appropriez et ce qu’elles vous apportent sur le plan formel ou informel.


lire la suite »
 

Retour d’expérience. 02 décembre 2014.

Les Controverses européennes de Marciac : rendons visible le fruit de nos échanges !

Chronique de Victor Zylberberg, étudiant à AgroParisTech

A l’occasion des 20èmes Controverses européennes de Marciac (CEM), nombre de participants ont exprimé de manière plus ou moins formelle leur attachement à cet événement unique... Il est vrai que l’on y réfléchit beaucoup, qu’on y mange bien aussi, c’est vrai, mais pourquoi y revenir année après année ?
Comprendre ce que produit cet événement, tel est le travail de recherche que la Mission Agrobiosciences et AgroParisTech ont confié à Victor Zylberberg, et dont il livre les fruits dans cette chronique.
Pour poursuivre la réflexion, la MAA lance un appel à témoignages.


lire la suite »
 

Le Comité Régional pour l’Information Économique et Sociale (CRIES)

La prospective territoriale : Quelles données ? Quels outils ?

Séminaire annuel le 8 décembre 2014 de 9h00 à 17h30 dans la salle d’Assemblée du Conseil Régional ; 22, avenue du Maréchal Juin à Toulouse

JPEG - 2.9 ko
Copyright www.insee.fr

Comme les précédents, ce séminaire se propose de réunir les producteurs et les utilisateurs de données, cette année sur la démarche prospective. A différentes échelles, l’élaboration de scénarios prospectifs accompagne et sous-tend les démarches visant à produire les documents et les schémas d’aménagement et de planification territoriale, prescriptifs ou non.
Quelles sont les données et les informations économiques et sociales mobilisées pour nourrir la réflexion prospective et orienter les politiques publiques ? Quels besoins et quelles lacunes en ces domaines ? Quelles méthodes utiliser pour traiter et représenter données et informations afin d’aider à la décision les différents acteurs et de nourrir le débat public ?
Une démarche qui interroge les préoccupations de la Mission agrobiosciences.


lire la suite »
 

La méthanisation en questions

Pour y voir plus clair sur les tensions qui fermentent

Un article suivi d’un entretien avec Christian Couturier, directeur du pôle Energie Déchets Biomasse de Solagro. Novembre 2014

D’un côté, le procédé de méthanisation offre sans conteste de multiples avantages, largement vantés dans les médias. De l’autre, la presse régionale se fait régulièrement l’écho de craintes ou de "bisbilles" autour de projets d’installation de nouvelles unités. A l’heure où le Gouvernement annonce un déploiement sans précédent de ces fermenteurs sur tout le territoire, que penser exactement des conséquences sur l’environnement et des nuisances possibles pour les riverains ? Si les questions sont légitimes, il semble que le terme générique de méthanisation amalgame des porteurs de projets fort différents, avec un jeu d’échelle qu’il convient de souligner tant il change la nature et les objectifs de l’installation en question. Le point sur les tensions à l’oeuvre en France, suivi d’un éclairage de Christian Couturier, ingénieur énergéticien qui, au sein de l’entreprise associative Solagro, dirige le pôle Energie Déchets Biomasse. Si ce dernier oeuvre depuis des années à la création d’une véritable filière biogaz, il n’en souligne pas moins les conditions préalables à tout projet pour que ce dernier soit réellement viable et vertueux.


lire la suite »
 


suite des annonces »
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr