prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Les 18èmes Controverses Européennes de Marciac. 1er et 2 août 2012
« L’Agriculture sera moderne dans le monde entier, sauf en France où elle restera bloquée par la société ».
Une contribution de Hervé LE STUM, agronome, zootechnicien et e économiste.

L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ?, tel est le fil rouge des 18èmes Controverses européennes de Marciac, qui se tiendront les mercredi 1er et jeudi 2 août 2012, à Marciac (Gers). Pour nourrir en amont la réflexion sur ce thème, la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contributions ouvert à tous.
Une quinzaine de textes sont ainsi déjà en ligne et seront diffusés sur place, à Marciac. Parmi eux, le dernier en date, signé de Hervé Le Stum, ne devrait pas manquer de susciter des réactions... et des controverses.

 

L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ? Quel excellent sujet ! La réponse est simplissime. L’Agriculture sera moderne dans le monde entier, sauf en France où elle restera bloquée par la société. Puisqu’il s’agit d’une controverse, faisons comme tout le monde, simplifions allègrement et jubilatoirement les idées pour mieux se faire comprendre, polémiquons même au risque de ne plus se faire écouter.

L’agriculture française ne sera jamais moderne car elle repose sur une conception particulière de ce qu’elle doit être par la société française qu’on ne retrouve portée à ce niveau dans aucun pays au monde. Elle ne sera pas moderne parce que la société refuse que son image soit moderne. En fait, pour la société française, l’agriculture n’est pas une activité, c’est un ETAT pour ceux qui la pratiquent : on est paysan comme on est curé ou poète !

Trente-cinq ans de fréquentation des organisations professionnelles nous laissent le sentiment que cette vision est quasi universellement partagée, de la plus grande partie de la FNSEA à la Confédération paysanne, en passant par la Coordination rurale ; du Front national à l’extrême gauche, en passant par l’UMP et le PS. Tout le monde a, en arrière-plan et quelque soit son discours, dans un coin de sa tête, « le bon modèle » pour l’agriculture, qui pourrait se caricaturer comme étant une petite exploitation familiale, mari et femme élevant des chèvres, fabricant leur fromage et le vendant sur la place du village le samedi matin en gagnant bien leur vie. Que c’est bucolique !

Cet « Etat » du monde agricole est conforté par le droit. Connaissez-vous beaucoup de pays dans le monde où l’activité agricole est une activité civile au lieu d’être « industrielle et commerciale » ? Où des « Commissions départementales d’orientation agricole » décident en lieu et place des propriétaires s’ils ont le droit d’exploiter, ou à qui ils peuvent louer leurs terres ? Où un préfet peut interdire à un fermier de prendre de nouvelles terres à bail sous prétexte qu’il en a déjà suffisamment, et les attribuer à quelqu’un de moins compétent ? Tout ce qui est petit est gentil et la pratique du commerce vous mènera droit en enfer ; vous n’êtes pas quelqu’un de bien si vous réussissez.

Cet « Etat » est plein d’avenir. Le développement de productions sous label (ou assimilées), extrêmement respectueuses de l’environnement, permettra de vendre des produits à des prix plus élevés que les cochonneries qu’on trouve dans les supermarchés et les McDo et contribuera au maintien de sympathiques exploitations familiales. Quel dommage que les Français – qui applaudissent à ce discours – ne fassent pas plus que deux repas festifs par semaine et mangent à la cantine à midi et des nouilles le soir, réduisant le marché des « bons » produits à 15 % de la consommation totale ! Quel dommage que les Français soient les deuxièmes consommateurs européens de hamburgers, juste derrière les Anglais !

Qu’à cela ne tienne, il faut préserver cet « Etat ». S’il n’y a pas de marché suffisant pour les « bons » produits, on ne va pas laisser leurs prix s’effondrer, on fera appel à la puissance publique, à l’Etat français, qui garantira les prix, bridera la production, la maintiendra dans les zones où elle est marginale et coûteuse. Après, on s’étonnera que nos consommateurs préfèrent les excellents produits laitiers à bas prix importés d’Allemagne. Qui a parlé de désindustrialisation ? Qui a cru faire de l’économie en gérant – mal – le social ?

Cet « Etat » ne tolère pas d’être bousculé. Il a bonne conscience de résister : la population a peur des innovations biotechnologiques, les environnementalistes jouent sur ces angoisses et l’INRA a pendant trop longtemps prétendu qu’il n’y avait pas d’économies d’échelle en agriculture. Qui, en réalité, a réfléchi positivement aux relations entre les avancées technologiques, les gains de productivité qu’elles imposent et l’organisation de notre agriculture ? Donc n’évoluons pas, nous serons à la pointe de la modernité !

Dommage que le reste du monde ne pense pas comme nous...

Contribution de Hervé Le Stum.

Accéder au programme des 18èmes Controverses européennes de Marciac - L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ?

Retrouvez les autres contributions, de :
- Matthieu Calame,
- Francis Macary,
- Gérard Kafadaroff,
- Yves Pinel,
- Xavier Cresp,
- Rui Oliveira Santos,
- Jean-Jacques Delmas,
- Bernard et Françoise Dutoit,
- Léonard Cordier,
- Catherine Morzelle,
- Alain Gaignerot,
- Rémi Mer,
- Jean-Claude Devèze,
- Christophe de Heaulme
- Béatrice de Reynal
- Magali Dupin
- Anne Haegelin
- Georges Aurensan
- Claude Domenget et Guillaume Favoreu
- Jacques Maret
- Fabrice Flipo
- Denis Sapène
- Jacques Berthelot
- François Thabuis
- Samuel Ferret

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Retrouvez les actes des 22èmes Controverses Européennes de Marciac !
Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ? (publication)
L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ?
Ruptures et cultures
Faut-il rompre avec l’élevage industriel ?
Rompre avec le catastrophisme
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de coopération Nord-Sud ?
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de politique européenne ? »
Où sont nos grands récits mobilisateurs ?
Pourquoi notre modèle d’agriculture est-il devenu mortel ?
Economie et agriculture : rompre avec le XXème siècle…
Nous voulons faire société dans la différence
Productions, Marchés, Consommations, Sociétés… POURQUOI PRÔNER LA COEXISTENCE ? EST-ELLE VRAIMENT POSSIBLE ?
Aux modèles et aux chiffres, je préfère les expériences des milieux.
Les fermes-usines étranglent-elles l’élevage ? (article original)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr