prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
A la radio
Hervé Gaymard : tracer le devenir d’une agriculture française au sein d’une Europe garante de ses performances...
Europe 1. Septembre 2004.
Copyright Assemblée Nationale.

Lors de son intervention du 21 septembre 2004 sur Europe 1, le Ministre l’Agriculture, Hervé Gaymard, a réaffirmé son attachement à l’Europe en développant trois sujets concernant l’agriculture : La défense des éléments de la politique européenne en faveur des pays en développement tels que l’aide directe au développement mais aussi les préférences commerciales ; L’Europe sans qui la France ne serait pas la deuxième puissance mondiale agro-alimentaire et, enfin ; Le grand débat national agriculture, territoire et société qu’il lance en vue de recueillir des propositions concrètes pour la prochaine loi de modernisation agricole.

 

L’Europe doit défendre sa politique en faveur des pays en développement
Questionné tout d’abord sur la plaidoirie du président de la République, Jacques Chirac, en faveur d’un impôt mondial afin de lutter contre la pauvreté dans le monde, Hervé Gaymard rappelle que « L’Europe et le Japon consacrent le plus fort pourcentage de leur richesse pour l’aide au développement ». Le Ministre de l’Agriculture ajoute que l’Europe est un débouché pour 60% de l’agriculture des pays en développement notamment grâce aux préférences commerciales spécifiques pour les pays les plus pauvres.
Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach à propos de son récent voyage à l’Ile Maurice où il a défendu l’industrie sucrière, Hervé Gaymard rappelle que, depuis longtemps, l’Europe achète le sucre à ces pays à un prix plus élevé que le cours mondial, ce qui, selon lui, permet à leur activité sucrière de perdurer. Une pratique qui est menacée par un récent accord entre le Brésil et la Thaïlande, accord auquel le Ministre de l’agriculture s’oppose.

L’Europe, garante des performances agricoles françaises, doit se doter de systèmes d’amortissements des crises
Réaffirmant son attachement à l’Europe, le Ministre de l’Agriculture rappelle des faits « Les deux tiers de mon budget agricole sont européens. Sans l’Europe, la France ne serait pas la 2ème puissance mondiale agro-alimentaire ». Prenant l’exemple de la pêche, il signale que les ¾ des prises des pêcheurs français sont effectuées hors des eaux françaises : « Sans l’Europe, les ¾ de notre flotte disparaîtrait ».
Signalant qu’il n’est pas un « grognon structurel », même s’il admet qu’il y a parfois, pour le secteur agricole, « des cailloux dans les godasses des tracasseries européennes », Hervé Gaymard rappelle qu’il y a des crises agricoles depuis que le monde rural existe, c’est à dire depuis l’antiquité. « Mais on ne peut pas vivre comme l’oiseau sur sa branche. Ce qu’il manque, ce sont des systèmes de gestion d’amortissement de ces crises ». Il affirme que ce sera l’objet de son « grand combat pour les 600 000 agriculteurs mais aussi pour les 60 millions de consommateurs français ».

Devenir de l’agriculture française à l’horizon 2020 : un large débat national pour nourrir la future loi de modernisation agricole
Alors qu’il lance un vaste débat national sur l’agriculture (1) afin de faire remonter des propositions en vue de la prochaine loi de modernisation agricole pour 2006, Hervé Gaymard rappelle que l’exercice doit « tracer le paysage de l’agriculture jusqu’en 2020 ». Une loi qui devra effectivement prendre en compte les grandes évolutions et enjeux concernant le triptyque « agriculture-territoire et société ». Et ce dans un pays, « la France mais aussi l’Europe », qui « n’existerait pas sans son terroir ».

L’entretien s’est achevé sur les conditions de travail des agriculteurs. Sur ce sujet, Hervé Gaymard donne l’exemple des éleveurs qui, femmes et hommes, travaillent généralement le double (du temps de travail moyen en France) et signale que les conditions de vie des agriculteurs constitueront un axe majeur de la loi de modernisation à venir. S’il évoque « Les services de remplacement ou encore les formes sociétaires pour des exploitations regroupées... » c’est pour réaffirmer qu’il attend, avant tout, les propositions qui seront issues du débat national sur l’agriculture qu’il vient d’engager.

(1) L’organisation de ce débat national est en cours. Le 20 Septembre 2004, une Commission d’orientation du débat national « Agriculture, territoires et société » a été installée par le Ministre de l’Agriculture. Elle comprend des personnalités venues d’horizons très divers.

En savoir plus sur l’organisation du débat national
« Agriculture, Territoire et Société » et sur la composition de Commission d’orientation :

Accéder au discours du Ministre de l’Agriculture, qui a précisé les missions de cette Commission d’orientation du débat national lors de son installation le 20 septembre 2004

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "AGRICULTURE"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "ALIMENTATION"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE...- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "OGM"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder au site du Ministère de l’Agriculture-

Accéder au site de L’INRA-

Accéder au site Educagri- le Site de la Communauté éducative de l’Enseignement Agricole Français

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr