prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse de la Mission Agrobiosciences. 17 avril 2009.
Les quotas de pêche : un débat qui ne manque pas de sel (article revue de presse)
L’Expansion, Le Point, Le Figaro, 20 Minutes
©www.ouest- france.fr

Du 14 au 16 avril 2009, les ports de Boulogne-sur-mer, Calais et Dunkerque ont été bloqués par des pêcheurs de soles et de cabillauds mécontents de la politique de quotas de l’Union Européenne. Ceux-ci l’accusent de mettre à mal leurs revenus, étant donné qu’ils ont déjà épuisé pour certains jusqu’à la moitié de leur quota annuel... en quatre mois de pêche. Une législation trop contraignante ? D’un autre côté, les associations environnementales voient dans ces quotas un mal nécessaire à la reproduction des espèces, et se prononcent parfois pour l’arrêt complet de la pêche d’une espèce comme le thon rouge, menacé d’extinction. Reste que, la situation n’est pas aussi simple, et jongler entre respect de l’environnement, durabilité des espèces et rentabilité économique n’a rien d’une promenade en bateau, même si tout le monde s’accorde pour saborder la politique des quotas.

 

Des chiffres en surface

A la demande d’augmentation des quotas, la réponse du ministre de l’Agriculture et de la Pêche fut directe : « Non ». C’est en revanche « une enveloppe de 4 millions d’euros d’ici le 30 juin pour aider [les pêcheurs] pendant la période où ils ne pourront plus pêcher de soles et de cabillauds » qui verra le jour, peut-on lire dans Le Figaro. Une enveloppe qui ne satisfait pas les pêcheurs, peu enclins à rester à terre et qui préfèreraient avoir des revenus provenant de la vente de poisson pêchés. Les ports ont néanmoins été débloqués par les pêcheurs qui « comptent poursuivre leur mouvement sous d’autres formes » indique le quotidien, pendant que Michel Barnier a indiqué qu’il négocierait un échange de quotas avec d’autres pays européens.
En Méditerranée, le début de la pêche au thon rouge le 14 avril inaugurait les nouvelles mesures décidées par l’Union Européenne. Quinze jours de moins et un Total Admissible de Capture (TAC, volume de pêche censé ne pas mettre en danger le stock de poisson) diminué de 3000 tonnes (27 % du total), voilà qui ne plaît pas aux thoniers. Ceux-ci fustigent la volonté du ministre de l’Agriculture et de la Pêche de «  casser la pêche française » (Le Point) en même temps qu’ils lui reprochent d’être trop complaisant avec Bruxelles. Très prisé au Japon, le thon rouge est au cœur des débats sur les quotas de pêche depuis plusieurs années et « la population reproductrice de thon rouge disparaîtra en 2012 si les quotas actuels sont maintenus » explique l’ONG World Wide Fund (WWF) au Point. La politique des quotas ne semble pas satisfaire grand monde...

Les quotas de pêche n’ont pas la côte

D’ailleurs, comment se déroule la mise en place de quotas de pêche ? Selon l’Expansion : « Dans l’Union Européenne, la pêche est régie par la Politique Commune de la Pêche (PCP) qui fixe chaque année des TAC » sur la base de rapports scientifiques. S’ensuivent après des négociations entre parlementaires et ministres de l’Agriculture et de la Pêche, puis une validation finale par la Commission Européenne. Le TAC européen est ensuite réparti entre les États membres et des échanges de quotas sont encore possibles entre États par la suite. Toutefois, du fait des négociations concernant le volume et la répartition, « les quotas finaux n’ont plus grand chose à voir avec la répartition des scientifiques » déplore François Chartier de Greenpeace dans l’Expansion. Patrick Haezebrouck, vice-président du comité des pêches voudrait également « une autre organisation. Qu’on se base sur un chiffre d’affaires, sur un nombre de jours en mer, pas sur des quotas ». De plus il n’y a pas de prise en compte des rejets de poissons dans la mer (mauvaise prise, poisson en deçà du poids autorisé, quota dépassé du pêcheur...), alors que cela pourrait concerner 50 % des cabillauds, rejetés morts en mer, donc ne participant plus à la reproduction de l’espèce, selon Karoline Schacht de WWF.

D’autres systèmes de régulation de la pêche existent. L’Expansion indique qu’en Norvège, Islande, Nouvelle-Zélande et Australie, ce sont des « quotas individuels et transférables » qui sont en vigueur, que l’on peut ensuite échanger sur un marché. Michel Barnier avertit toutefois le lecteur du journal sur le risque de concentration d’entreprises que cela pourrait entraîner, alors que François Chartier estime que « cela n’a pas permis de restaurer les stocks dans les pays qui l’utilise ». Reste que, si tout le monde s’accorde sur la nécessité de changer le système économique de la pêche, un accord satisfaisant à la fois les associations environnementales, les pêcheurs et les scientifiques ne semble pas être au menu des discussions...

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences. 17 avril 2009

Sources :
- Existe-t-il une alternative aux quotas de pêche ?, Laura Raim, L’Expansion, 15 avril 2009.
- Début de la pêche au thon rouge - Les thoniers s’opposent aux associations de conservation, Marc Vignaud, Le Point, 15 avril 2009.
- Les pêcheurs du Nord lèvent le blocage de tous les ports, Le Figaro, 16 avril 2009.
- Comment pêcher sans vider les mers ?, Adrien Potocnjak-Vaillant, 20 Minutes, 15 avril 2009.

Lire sur le magazine web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement) :
- Quel avenir pour l’omnivore de 2050 ? Serons-nous tous végétariens ?, interview de l’anthropologue Annie Hubert, réalisée lors de "Ça ne mange pas de pain !", l’émission radiophonique de la Mission Agrobiosciences.
- L’éducation alimentaire est une forme d’humanisme !, entretien avec Jean-Pierre Corbeau, professeur de sociologie à l’Université François Rabelais de Tours.
- Europe et Sécurité de l’Alimentation. Forces et failles du cadre réglementaire, intégrale de l’atelier de la Semaine Internationale de la Sécurité et la Qualité Alimentaires (SISQA).
- Bort med Sillen ! (encore du hareng !), chronique de Bertil Sylvander, dans le cadre de "Ça ne mange pas de pain !".
- Comment limiter l’impact de notre alimentation sur l’environnement ? Quels sont les leviers d’action possible ? Quelles conséquences pour nos modèles de production et de consommation ? , synthèse de la table ronde « Alimentation et environnement : les gaz à effet de serre du champ à l’assiette » organisée par l’Union Régionale des Ingénieurs et Scientifiques et les Agros de Midi-Pyrénées

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr