prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Estelle Deléage.
Paysans de la parcelle à la planète. Socio-anthropologie du Réseau agriculture durable.
Editions Syllepse, collection Le Présent Avenir , Paris, février 2004, 245 p., 20 euros.

« La constitution du Réseau agriculture durable intègre l’ensemble des critiques des effets de la modernisation de l’agriculture : critique sociale caractérisée par une redéfinition des rapports de production et de contrôle du pouvoir, critique écologique en termes de revendications d’un autre rapport à la nature, critique politique en termes de volonté de mise en œuvre du politique en dehors des appareils, au sein du mouvement associatif ». Autrement dit, ces diverses critiques débouchent sur la promotion d’une agriculture autonome et économe.

 

Estelle Deléage, agronome et sociologue, base son étude du Réseau agriculture durable (Rad) sur une analyse du productivisme au sens large. Il y est question du rapport à la technique, au temps, à la nature, à l’économie, à la liberté... Résultant d’un travail de recherche de plusieurs années, cet ouvrage très riche fait beaucoup référence aux théories des sciences humaines, de la pensée politique de Hanna Arendt à celle de l’écologie de Hans Jonas en passant par la critique que développe René Passet à l’encontre de l’économie orthodoxe.
Le rapport à la technique et à la science, champs déterminants dans la construction de l’agriculture, met particulièrement en lumière le positionnement alternatif des agriculteurs du Rad. Refusant l’omnipotence du savoir scientifique, ils défendent une coproduction des savoirs techniques alliant les connaissances scientifiques et le savoir « profane » (hérité et tiré de la pratique). Ce rapport « mesuré » à la technique permet un regard critique de l’artificialisation de l’agriculture, nourri en particulier par une conscience écologique. Au-delà, c’est l’autonomie par rapport à l’appareil agro-industriel et scientifique qui est en jeu, ainsi qu’une libération du travail industrialisé. « La simplification du travail, notion récurrente chez les agriculteurs du Rad, ne peut être traduite comme une volonté de standardisation simplificatrice des tâches. Elle est au contraire une construction intellectuelle du travail quotidien ». Estelle Deléage associe cet aller-retour entre travail intellectuel et travail physique à une « pensée de la lenteur », là encore marginale dans une époque caractérisée par l’accélération. Ce cheminement conduit en particulier l’auteur à opposer agriculture durable et agriculture raisonnée puisque cette dernière conserve les fondements de l’agriculture industrielle, à savoir l’intensification du travail et l’intégration dans le complexe agro-industriel.
Quant à l’économie, c’est une compréhension large de cette notion que propose l’agriculture durable. En témoignent par exemple les vingt-deux critères d’évaluation des exploitations du Rad, qui intègrent notamment des dimensions sociales et écologiques à différentes échelles de temps,. La durabilité est mesurée à l’aune des économies présentes et du principe de responsabilité.
Estelle Deléage décrit également le choix politique d’un développement agricole reposant sur une organisation associative et en réseau. Pour ce faire, elle replace la création du Rad dans une perspective historique des relations entre syndicalisme et développement. Elle en conclut que « dans son processus de développement, ce réseau pionnier réinterroge quelques-unes des grandes questions de ce temps, questions posées entre autres dans le champ des sciences sociales : celle du lien et de la limite, de la responsabilité et de la précaution, du développement et de l’après développement, de la mesure et de la liberté... »

Sources : ruralinfos.org et éditions Syllepse.

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "AGRICULTURE"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "ALIMENTATION"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE...- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "OGM"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder au site du Ministère de l’Agriculture-

Accéder au site de L’INRA-

Accéder au site Educagri- le Site de la Communauté éducative de l’Enseignement Agricole Français

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr