prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 16 janvier 2009
"Pesticides : l’UE interdit 22 substances dangeureuses sur le champ" (Article revue de presse)
Le Nouvel Observateur, l’Express, la Tribune, le Parlement Européen

Il aura fallu deux ans de discussion aux députés européens pour voter la nouvelle directive concernant les pesticides, qui remplacera l’ancienne réglementation de 1991. C’est en raison d’un risque cancérigène ou de leur possible effet de perturbateur endocrinien, que 22 substances, utilisées dans la fabrication de pesticides seront prohibées dans l’Union Européenne. En parallèle, les eurodéputés ont prévu la création d’une liste de substances actives à partir de laquelle des autorisations de mise sur le marché seront délivrées. Mais la directive ne s’arrête pas là et prévoit également d’imposer des formations pour les professionnels et des campagnes d’informations pour les citoyens.

 

Harmoniser les législations nationales constitue l’objectif initial des rapporteurs du texte qui voulaient également moderniser la réglementation antérieure datant de 1991, selon le communiqué de presse du Parlement européen. Dès à présent « deux fongicides -le Carbendazim et le Dinocap- seront interdits dès 2009 » lit-on dans la Tribune, tandis que pour les autres, l’interdiction se fera de manière échelonnée : les substances se trouvant actuellement sur le marché, mais étant considérées comme dangereuses pour la santé humaine, seront progressivement interdites à l’expiration de leur autorisation de commerce. Le même journal précise qu’il est prévu des « exemptions au cas par cas, notamment lorsque aucune alternative n’est possible, en cas de menace sérieuse pour les récoltes » sachant que « les pays européens, répartis en trois groupes, auront la possibilité d’interdire un produit sur la base de risques spécifiques pour l’environnement ou l’agriculture » ajoute l’Express. D’ailleurs, les parlementaires réaffirment leur volonté de réguler le marché des pesticides, puisqu’à l’origine de ces interdictions, se trouve une liste répertoriant les produits qui seront in fine autorisés au commerce dans l’Union européenne. Le but de cette réglementation étant de « faciliter la mise sur le marché européen des produits phytosanitaires tout en garantissant un niveau élevé de protection à l’égard des consommateurs » tel qu’on peut le lire dans le communiqué de presse du Parlement.

Dans le cadre de son application par chacun des Etats membres, la directive prévoit des moyens d’action, comme l’attribution de subventions pour encourager l’utilisation de pesticides moins nocifs. Les pays de l’UE devront également remplir des missions de formation sur les produits illégaux auprès des professionnels et de sensibilisation des citoyens sur les risques liés aux pesticides ou encore mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour éviter toute contamination de l’eau à proximité des zones de captage. Enfin, concernant les produits phytosanitaires (dont l’utilisation concerne les organismes végétaux), le texte prévoit la mise en place d’un « principe de la reconnaissance mutuelle des produits autorisés », comme l’explique le Nouvel Observateur.

L’hebdomadaire indique de plus que, dans la foulée de cette directive, a été votée une loi prévoyant, « avec des exemptions temporaires au cas par cas, l’interdiction des pulvérisations aériennes, répandues dans la sylviculture et la viticulture, en raison des risques d’expansion vers des zones peuplées ou écologiquement sensibles ». Les parcs, les terrains de sports ou les cours de récréation se transforment ainsi en zones de "non-droit" pour tout pesticide. Mais la santé humaine n’est pas la seule concernée : la Commission européenne prévoit d’effectuer des études pour mesurer l’impact des pesticides sur la mortalité des abeilles, dont le taux s’élève à 30% dans les pays de l’Union.

Au Parlement, on met surtout l’accent sur la « victoire des Verts et des environnementalistes qui ont su collectivement résister aux énormes pressions » d’après les propos de Monica Frassoni, co-présidente du groupe des Verts au Parlement européen, accordés au Nouvel Observateur. Et si le texte a été sujet à controverse, le vote ne clôt pas les discussions pour autant. L’Express révèle que « certains scientifiques [...] estiment que le texte risque de poser des problèmes de compétitivité à l’agriculture européenne et de rendre certaines cultures plus onéreuses ». Pour sa part, François Veillerette, président du MDRGF (le Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures) reconnaît dans la Tribune que le « texte constitue une première, notamment en instaurant des critères visant à exclure les pesticides dangereux », mais il s’attend également à « batailler ferme pour que la notion de perturbateurs endocriniens soit définie rapidement et de la manière la plus stricte possible ». La directive, fruit d’un compromis entre les acteurs en jeu, a du "s’amaigrir" de l’objectif de diviser l’usage des pesticides par deux en l’espace de 10 ans (par ailleurs un des objectifs du Grenelle de l’environnement), ce dont se sont satisfaits les industriels, présentés pourtant comme ceux ayant le plus à perdre de l’application du texte.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 16 janvier 2009.

Sources :
- Les pesticides les plus dangereux en voie d’être bannis de l’UE, Julien Toyer et Gilbert Reilhac, L’EXPRESS, 13 janvier 2009.
- Les eurodéputés bannissent les pesticides les plus dangereux, Le Nouvel Observateur, 13 janvier 2009.
- Le parlement européen interdit vingt-deux pesticides dangereux, EurActiv pour La Tribune, La Tribune, 14 janvier 2009.
- Le Parlement européen s’attaque aux pesticides, communiqué de presse du Parlement européen, 13 janvier 2009.

Lire sur le magazine web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement) :
- Pesticides ? Même pas peur !, l’intégrale de la conversation organisée par la Mission Agrobiosciences, en collaboration avec l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET). Avec les exposés introductifs de Jean-Pierre Cravedi, directeur de l’Unité Xénobiotiques Inra Toulouse, expert auprès de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments. Et de Patrick Denoux, Professeur des Universités en psychologie interculturelle à l’Université de Picardie- Jules Verne (Amiens).
- Pesticides et alimentation : la santé maltraitée ?, de la Mission Agrobiosciences. Chronique de Sylvie Berthier, Mission Agrobiosciences, suivie d’un entretien avec Laurence Payrastre, biologiste à l’Unité Xénobiotiques de l’Inra, Dans le cadre du Plateau du J’GO co-organisé le 4 juin 2007 par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs
- Pesticides, plastifiants et polluants environnementaux : une menace pour l’homme ? Le cas des perturbateurs endocriniens avec Daniel Zalko, Biologiste au Département Alimentation Humaine de l’INRA. Un entretien suivi d’un débat avec le public, Dans le cadre du Plateau du J’GO co-organisé par la Mission Agrobiosciences, le Restaurant le J’GO et Radio Mon Païs.
- Alimentation et environnement : le cas des perturbateurs endocriniens Par Jean-Pierre Cravedi, directeur de recherche INRA au sein du laboratoire des xénobiotiques, expert à l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments, dans le cadre du forum, intitulé "Aux bons soins de l’alimentation"

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr