prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences
Principe de précaution en débat à Arcachon : des souris et des huîtres
30 mai 2005, Sud Ouest, Le Monde, Libération et L’Humanité

Les huîtres du bassin d’Arcachon sont interdites à la vente depuis un mois, en raison de la présence de micro-algues toxiques. Les 350 ostréiculteurs du bassin vivent très mal cette crise, qui les privent de tout revenu. Ils s’interrogent sur la validité des tests, d’autant que les résultats délivrés par un laboratoire vendéen saisi à leur demande semblent contradictoires avec ceux de l’Ifremer à Arcachon, relate le quotidien régional Sud Ouest. C’est un rituel depuis le début de la crise dans le Bassin : deux fois par semaine, neuf rongeurs subissent une piquouze à l’Ifremer. Au bout de 24 heures, on compte les survivantes, le décès laissant imaginer la présence d’algues dinophysis, expliquait sur un ton presque léger le quotidien Libération en fin de semaine dernière, annonçant en titre que l’huître avait une nouvelle fois « raté le test de la souris ». Beaucoup plus grave, le correspondant régional de l’Humanité témoigne de la détresse des ostréiculteurs et s’interroge avec une jeune productrice : « le principe de précaution, c’est bien et je ne le conteste pas mais il est poussé à l’extrême, et l’on peut s’interroger, c’est ma conviction profonde, si l’objectif n’est pas de réduire le nombre de petits exploitants ostréicoles ». La correspondante du Monde à Bordeaux explique que les ostréiculteurs critiquent les tests "souris" qui contredisent "souvent" , selon eux, les résultats des tests chimiques. C’est une décision européenne de mars 2002 qui a imposé que, pour tout contrôle de toxicité, un test biologique sur des souris soit effectué sur la base d’une durée de vie de 24 heures et non plus de 5 heures, comme cela était pratiqué jusque-là, précise Claudia Courtois. « Si on s’en tient aux tests chimiques, la quantité de toxines était inférieure au seuil sanitaire requis », admet le chef de la station de l’Ifremer, Jean-Pierre Dréno. Il ajoute cependant que les souris, elles, sont bel et bien mortes. « Il va bien falloir savoir de quoi meurent

 

les souris. C’est le flou scientifique contre la réalité cruelle de l’économie », réagit une ostréicultrice que la journaliste présente aussi comme « biologiste de formation ». A l’inverse, un producteur cité par une dépêche diffusée sur le site du Nouvel Obs s’exclame : « le doute est avéré. A qui doit profiter le doute ? J’espère que c’est à nous ». Le préfet a demandé que de nouveaux prélèvements soient effectués ce lundi et analysés par l’antenne Ifremer, le laboratoire départemental d’analyses de la Vendée et le Laboratoire national de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments. (Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences. 30 mai 2005, Sud Ouest, Le Monde, Libération et L’Humanité)

Le bassin d’Arcachon victime de son succès, un excellent dossier réalisé par l’association régionale SEPANSO-

Lire les nombreux articles et publications concernant le thème « Crises alimentaires et principe de précaution »- sur le site de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "ALIMENTATION"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "AGRICULTURE"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE, OGM etc... »- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- de la Mission Agrobiosciences

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr