prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences.
Sécheresse : agriculteurs et centrales nucléaires sur le même bateau ?
20 juin 2005, Sud Ouest, Le Figaro, Libération et Le Monde

Les préfets multiplient les restrictions d’eau dans les régions Poitou-Charentes, Aquitaine et Midi-Pyrénées. En Charente-Maritime et en Charente, des cours d’eau sont à sec et des restrictions sont en vigueur depuis des mois. Le Gers et la Gironde viennent à leur tour d’être concernés, signale Sud Ouest, qui craint « une sécheresse estivale aussi grave qu’en 1976 ». Selon le quotidien régional, l’ensemble de la région Poitou-Charentes est la plus touchée de France avec un déficit pluviométrique sans précédent depuis 1948 et des réserves au plus bas. « Le problème de l’agriculture est sans doute le plus préoccupant », estime le journaliste, Thierry Magnol, citant Grégory Boinel, responsable du Réseau national des données sur l’eau (RNDE) : « en été, 80 % de la consommation d’eau part à l’irrigation et cette irrigation est deux fois plus importante qu’en 1976 ». Les restrictions d’eau gagnent l’agriculture, titre Le Figaro, qui signale que l’irrigation a été interdite dans les Deux-Sèvres « à l’exception de quatre zones du département (découpé en 13 zones) pour lesquelles le préfet a entendu la colère des agriculteurs ». L’article ajoute que cette pénurie affecte aussi des barrages d’EDF et inquiète les associations antinucléaires qui demandent l’arrêt de la centrale de Civaux, dans la Vienne, en raison du très faible débit de la rivière. « Les deux réacteurs de la centrale causent l’évaporation quotidienne de 147 millions de litres d’eau », dénoncent les écologistes, repris par Le Figaro. Selon Libération, la centrale de Civaux prélève 345 000 m3 chaque jour dans la Vienne. L’atome risque un coup de chaud, titre le journal, qui

 

annonce à la suite des antinucléaires que le refroidissement des centrales pourrait être perturbé par la pénurie d’eau. « Ces alarmes sont loin d’être partagées par EDF, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et les gestionnaires des rivières », note toutefois Hervé Morin dans Le Monde. Le journaliste appuie néanmoins la demande des écologistes d’une « totale transparence sur les mesures de débit, de température, mais aussi d’acidité et de taux d’oxygène dans les rivières ». Les problèmes qui peuvent se poser concernent l’impact sur l’environnement, car les centrales rejettent des effluents chimiques et radioactifs. Lorsque le débit des fleuves est faible, leur bonne dilution peut être rendue difficile, explique le journaliste. Selon sa consoeur de Libération, Laure Noualhat, « pour ne pas risquer de dépasser les seuils, EDF a décidé de les relever ». (Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences. 20 juin 2005, Sud Ouest, Le Figaro, Libération et Le Monde)

En été, les agriculteurs pompent plus de 4 Mm3 d’eau par mois dans la Vienne, contre 3Mm3 pour la centrale de Civaux, selon le SAGE du bassin de la Vienne (pdf)-

Retrouvez les autres articles concernant le thème "Sècheresse"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "AGRICULTURE"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Retrouvez les publications des différentes "Editions de l’Université d’été de l’Innovation Rurales de Marciac"- éditées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "ALIMENTATION"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE...- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "OGM"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder au site de la SISQA « Semaine International Sécurité et Qualité Alimentaire » en Midi-Pyrénées-

Accéder au site du Ministère de l’Agriculture-

Accéder au site de L’INRA-

Accéder au site Educagri- le Site de la Communauté éducative de l’Enseignement Agricole Français

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr