prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Deux ouvrages de Gilles Fumey
Les champs du monde. Nourrir la planète. & Atlas mondial des cuisines et gastronomies, nouvelle édition ; en collaboration avec Olivier Etchevarria.
Editions Glénat et Autrement
Copyright www.evene.fr

Géographe de formation, né dans une ferme du Haut-Doubs jurassien, Gilles Fumey est enseignant et chercheur au CNRS et à l’Université Paris-IV Sorbonne. Il a fondé les Cafés géographiques qui se réunissent à Paris au café de Flore.
Ses recherches replacent l’alimentation dans des problématiques géo-culturelles. A l’aide de l’anthropologie et de la sociologie comparées qui permettent de tracer de grandes aires géo-alimentaires, il cherche à comprendre pourquoi les comportements des mangeurs restent très stables et ne sont souvent orientés vers de nouvelles cuisines qu’à la marge.
En cette fin d’année, Gilles Fumey nous offre deux ouvrages, un beau livre Les champs du monde aux éditions Glénat qui est un voyage à travers la diversité des paysages façonnés par l’homme ; et une ré-édition chez Autrement, d’un Atlas mondial des cuisines et gastronomies. A l’heure des réveillons de fin d’année un regard en direction de ceux qui cultivent la terre et ceux qui en consomment les produits. Deux ouvrages que ne saurait trop vous conseiller l’équipe de la Mission Agrobiosciences.

 

Un voyage photographique des plus beaux champs du monde, à la découverte de la diversité de la nature cultivée. L’auteur aborde également les problématiques majeures que sont la protection de l’environnement, la pollution des sols ou l’agriculture biologique, démontrant ainsi la fragilité de la Terre.
À l’orée du désert comme dans les prairies grasses, sous n’importe quel climat, à n’importe quelle altitude, là où l’homme a choisi de s’installer, il a dû apprendre à cultiver la terre pour se nourrir. La culture de la terre est le dénominateur commun entre les hommes.
Les champs du monde, aujourd’hui, sont le reflet de ses inégalités : ici, certains cultivent des milliers d’hectares seuls. Ailleurs, une famille entière est nécessaire pour cultiver un minuscule arpent. Ici, les plantes poussent hors-sol, tandis que plus loin, on met au point des systèmes d’irrigation ingénieux pour qu’elles poussent dans le désert.
Ce tour du monde des espaces cultivés nous apprend à lire le paysage, et nous montre la stupéfiante beauté et l’incroyable diversité des paysages alimentaires de la planète, fruits de l’identité culturelle et des traditions du travail de la terre.
Il permet enfin d’aborder les problématiques contemporaines majeures que sont la protection de l’environnement, la pollution des sols ou l’agriculture biologique, démontrant toute la fragilité de cette terre qui nourrit aujourd’hui près de six milliards et demi d’hommes.

Comme nous le présente Yann Calbérac sur le site des cafés-géo : Ecrit à l’occasion du Festival International de Géographie de Saint-Dié qui a eu pour thème en 2004 « Nourrir les hommes, nourrir le monde ; les géographes se mettent à table », cet atlas offre une vision tout à fait nouvelle sur l’alimentation et ses pratiques culturelles. Il n’est pas étonnant qu’Autrement ait publié un Atlas de l’alimentation traduit de l’anglais, bourré de statistiques qui, semble-t-il, ne répond pas à cette question : qu’est-ce que nous mangeons ? Quel sens donnons-nous à notre alimentation ? Et d’où vient le goût de nos assiettes ?
Dans sa préface, Jean-Robert Pitte se fait l’écho de Brillat-Savarin : « Dis-moi ce que tu manges et je te dirai ce que tu es » et il accommode cet adage : « Dis-moi ce que tu manges et je te dirai d’où tu viens ». L’alimentation est en effet un marqueur identitaire et culturel fondamental : la géographie est l’une des clés de la relation que les sociétés tissent avec leur nourriture.
L’intérêt de cet ouvrage de géographie est d’insister d’emblée sur les pratiques culturelles. Non pas qu’il ignore que les disponibilités ne sont pas identiques d’une région à l’autre, que le regard sur la santé n’est pas le même d’un individu à un autre. Mais il va au-delà des simples études classiques sur les plantes ou les plats qui voyagent.
Les auteurs ont, autant que faire se peut, privilégié la géographie des pratiques alimentaires et, notamment, des lieux de consommation. Aussi bien à l’échelle mondiale pour les viandes ou les épices qu’à l’échelle de la table puisqu’il y a une étude sur la ségrégation à table sous l’Ancien Régime (p. 23) !
Les auteurs ont bâti un atlas en rubriques qui doivent parfois aux comportements alimentaires, parfois aux produits et aux plats. Sont ainsi successivement envisagés l’origine de la cuisine (ou comment la cuisson a modifié le rapport aux aliments), l’importance des repas dans les processus de socialisation, les grands types de cuisine (de la cuisine des paysans à celle des princes et des marchands), et enfin les aliments eux-mêmes, classés par famille : les céréales, les fruits et légumes, les viandes, les boissons dont le vin (boisson éminemment géographique). A chaque fois, des cartes claires et synthétiques (celles sur la viande ressemblent trop à des nomenclatures) accompagnent un texte riche, des analyses fines et des mises au point pertinentes sur des aliments, des modes de cuisson ou des saveurs... La curiosité, l’appétit, et la découverte guident le lecteur dans ses pérégrinations. Mettre le goût et les saveurs en carte est l’une des réussites des auteurs.
L’ouvrage s’achève sur des perspectives : la mondialisation qui a permis la diffusion de certains aliments et, donc, d’enrichir les gastronomies ne va-t-elle pas à terme, en érigeant certains produits en "stars" du goût planétaire, les appauvrir considérablement ? Alors que triomphent hamburgers et pizzas, on cherche à promouvoir les territoires et au-delà les terroirs. Entre les deux, il n’y a qu’une syllabe et le défi de la labellisation : face à ce qui est perçu comme une menace, la première réaction possible est la recherche de la qualité.
Dans ce débat (tradition contre mondialisation), cet Atlas nous permet d’y voir plus clair en rappelant l’origine de nos habitudes alimentaires, ce que rappelle Michel Bras, chef cuisinier à Laguiole dans l’Aubrac, dans sa postface en forme de pirouette : « Etonnant que ces pays, si différents, d’une autre culture, d’un tout autre lieu soient en correspondance avec mon Aubrac ! »...

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :
- La commune rurale ne grandit pas. Elle se remplit. Elle devient obèse, Par Gérard Tiné, plasticien, enseignant-cherheur honoraire au laboratoire LI2A Ecole Nationale Supérieure d’Architecture ; dans le cadre de la 14ème Université d’été de l’innovation rurale ; 6,7,8 août 2008 à Marciac (Gers)

- Paysage, expression de vie et du vivant, Chronique par Jean-Claude Flamant, Mission Agrobiosciences. Une journée d’étude au pays de Farrebique et Biquefarre, 20 avril 2006.

- L’homme, le mangeur, l’animal : qui nourrit l’autre ?. Synthèse d’une partie des interventions du colloque organisé par l’Ocha (Observatoire cidil des habitudes alimentaires) les 12 et 13 mai 2006
- Alimentation et société : "L’imaginaire du mangeur bio". Entretien avec l’anthropologue Karen Montagne. Dans le cadre de "Ça ne mange pas de pain !" de mai 2008, On a bio dire, quel méli-mélo
- Les dualités de l’alimentation comtemporaine. Par Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue de l’alimentation, dans le cadre des cafés des sciences et de la société du Sicoval.
- Quel avenir pour l’omnivore de 2050 ? Serons-nous tous végétariens ?. Interview de l’anthropologue Annie Hubert, réalisée lors de "Ça ne mange pas de pain !" de décembre 2007, Que mangerons-nous en 2050 ?
- "Les représentations sont des espèces vivantes". Par Saadi Lahlou, psychologue. Dans le cadre de la 9ème Univeristé d’Eté de l’Innovation Rurale de Marciac (2003), Images et imaginaires au coeur des échanges entre agriculture et société

Accéder au site des Editions Glénat

Visiter le site des Editions Autrement

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr