prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
17 mai 2004, Libération et LCN (Québec)
   
 

Baleines cancérigènes pour les Inuits, curcuma guérisseur pour les Canadiens. Dans le Grand Nord canadien, 73 % des femmes inuit auraient un taux de PCB dans le sang cinq fois supérieur à la norme canadienne. Libération explique que les polluants organiques persistants (pop) du monde entier contaminent l’alimentation traditionnelle des populations de l’Arctique. Le responsable d’une association inuit accuse les scientifiques qui ont fait cette découverte dans les années 80 : « Ils ont diffusé des informations brutes, sans explication, et sont partis en laissant tout le monde dans la peur ! Le problème, c’est qu’il n’y a pas de nourriture alternative. Sauf les chips et les pizzas. Et ça, on est sûr que c’est mauvais ! » Dans le même temps, un chercheur canadien, Richard Beliveau, préconise la « nutrathérapie » pour lutter contre le cancer, annonce le site canadien LCN. Il a testé des aliments comme le thé vert, le brocoli, le chocolat, le poivre noir et le curcuma auprès de malades du cancer en récidive. « Nous avons prouvé qu’il est possible de réduire les doses de radiothérapie si on les couple avec une certaine dose de nutrathérapie », affirme M.Beliveau.

   
  Le programme de lutte contre les contaminants dans le Nord du gouvernement canadien:
http://www.aina.ucalgary.ca/ncp/
  retrouvez la revue de presse :
http://www.agrobiosciences.org/?rubrique23
 
 
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr