prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Sciences et Société. Une chronique "Le sens des mots"
Le vaccin, la vache et ses vices cachés (chronique originale)
Par Valérie Péan, Mission Agrobiosciences. 1ère édition 2009. Réactualisé en 2015
Copyright www.lessignets.com

Difficile d’échapper, par les temps qui courent, aux débats sur le vaccin contre la grippe. Et si les pouvoirs publics peinent à convaincre la population de se faire piquer à tour de bras, les réticences de la population ne sont pas nouvelles. En toile de fond, bien sûr, les controverses sur le vaccin de l’Hépatite B en France (1998), celui sur le ROR en Grande-Bretagne, soupçonné de favoriser l’autisme (1998-2002), puis, plus récemment les soupçons pesant sur le Gardasil (contre le papillomavirus humain) sans oublier la polémique sur le vaccin contre la grippe A(H1N1). Evidemment, il y a aussi aussi les rumeurs les plus folles, dans d’autres pays, sur tel vaccin soupçonné de rendre stérile ou d’inoculer le VIH.
C’est que se faire vacciner n’est peut-être pas un acte aussi naturel qu’il le semble. Se faire inoculer une substance inconnue peut susciter une certaine anxiété. Et en la matière, un détour par l’étymologie du mot vaccin met à jour un véritable cocktail sémantique où interviennent l’animalité, la sexualité et la maladie... Ce qui peut induire, c’est une hypothèse, une certaine répugnance dans l’inconscient collectif à laquelle s’ajoute une ambiance de défiance.

 

Il n’est bien entendu pas question de contester ici les fantastiques progrès que la vaccination a permis dans la lutte contre le tétanos, la polio, la rage et autres pathologies graves. Mais l’injection d’une substance étrangère, qui plus est préparée à partir de bactéries ou de virus, soulève nécessairement une part d’angoisse, le plus souvent contrebalancée par la peur plus grande encore de contracter la maladie en question.
Mais quand tel n’est pas le cas, et pour peu que l’on recherche l’origine du mot vaccin ainsi que la genèse de cette découverte, s’y trouvent rassemblés les ingrédients classiques qui, chez les humains, favorisent l’angoisse : l’animalité et la sexualité....
Commençons par l’animal. Vaccin est en effet directement issu du latin vaccina, qui signifie « de la vache ». Mais pas une bonne vache rassurante, non. Une bête faiblarde, couverte de pustules aux mamelles. Parce que cette maladie infectieuse touche les bovins, elle a pris le nom de vaccine. Un joli féminin pour désigner ce qui n’est autre qu’une forme atténuée de la variole humaine.
Pour passer de la vaccine au vaccin, il faudra attendre l’intuition d’un médecin anglais de la fin du 18è, Edward Jenner. A l’heure où la variole continue de tuer et de défigurer bon nombre d’individus, et ce aux quatre coins du Monde, Jenner entend dire que, dans les campagnes, les paysannes et paysans en contact avec des vaches atteintes de vaccine ne contractaient pas la variole, mais une maladie bénigne, dite cow-pox. Un phénomène qui conduit Jenner à revisiter le procédé dit de variolisation, pratique pour le moins risquée qui consiste à s’inoculer volontairement du pus prélevé sur un malade atteint d’une forme légère de la maladie, afin de se protéger contre une variole plus sévère. Fort controversée, cette méthode inspirée de la Chine ancienne ou de l’Inde n’avait pas toujours les résultats escomptés...
C’est donc à partir du pus prélevé dans les vésicules que présentaient les mains d’une fermière atteinte de cow-pox que Jenner tentera d’immuniser les humains, à partir de 1796. Et ça marche. Même soumis ensuite à la variolisation, les individus restent indemnes. Dès lors, finie la variolisation, place à la vaccination. Non sans difficultés toutefois. Car à l’origine animale de la substance injectée, s’ajoute une connotation sexuelle, entretenue par la proximité sémantique (mais pas pathologique) de la variole, dite aussi "petite vérole", et de la "grande" vérole, autrement dit de la syphillis. Ainsi, au 19è, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne connaissent-ils une violente campagne contre le vaccin anti-variolique, soupçonné de transmettre... la syphilis.
Rien à voir pourtant, puisque cette dernière est bactérienne, alors que le vaccin et donc la variole, sont de nature virale. Au passage, relevons quand même que le virus, justement, désignait à l’origine, en latin, le venin ou le sperme des animaux !

Certes, peu de personnes ont en tête l’intégralité de cette histoire médicale et étymologique et il paraît évident que les réticences exprimées actuellement en matière de vaccin AH1N1 puisent leur source dans des raisons d’ordre politique, économique et sanitaire. Mais en admettant que la terminologie véhicule des imaginaires dans l’inconscient collectif, avouez que pour s’infliger ce cocktail sémantique de pustules bovines, de maladies vénériennes et d’éjaculations animales, il faut que le jeu en mérite la chandelle. Et en la matière, à tort ou à raison, la grippe peine encore à faire pencher la balance.

Une chronique "Le sens des mots" de Valérie Péan, Mission agrobiosciences, 10 novembre 2009

Retrouvez d’autres chroniques "Le sens des mots" :
- Les espaces publics, ou l’apologie du terrain vague, par Valérie Péan, février 2009.
- Le "capital-santé" ou le corps du délit..., par Valérie Péan, juin 2008.
- Obèse... lourd de sens, par Valérie Péan.
- Hygiénisme, c’est du propre..., Par Valérie Péan.
- Vous avez dit développement durable ?, par Sylvie Berthier, Mission Agrobiosciences.

A propos de la grippe H1N1, on peut lire notamment sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences :
- Aux noms de la grippe : cochon qui s’en dédie. Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, avril 2009
- Maladies émergentes : peut-on éviter la contagion de la peur ? La restitution de la Conversation de Midi-Pyrénées, introduite par le vétérinaire Philippe Baralon et l’un des responsables de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Michel Setbon.
- Le coût du risque : réchauffement politique autour de la grippe A ?. Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 30 juillet 2009

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h00-18h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Cette catastrophe qui nous arrache au cours ordinaire des fleuves…
Un trop-plein de pénuries, comme un désir du manque.
Transition : la révolution sous sédatif
Bobos, le beau rôle ?
« Sidération » : quand le non-sens conduit à la jouissance
Forêt : la loi de la jungle (chronique originale)
Et si le scandale, c’était bon pour la morale ? (chronique originale)
Chiffres des villes et lettres des champs. (Chronique originale).
Nous sommes tous des impactés (chronique originale)
"La communication grand public de l’agriculture : les experts au château" (chronique originale)
La relecture de la journée "Nourrir l’humanité, refaire le monde" (publication originale)
Spéculation : le spectre de la Grèce (chronique originale)
Les espaces publics, ou l’apologie du terrain vague (chronique originale)
Changement climatique : le débat se réchauffe, le consensus se fissure
Le "capital-santé" ou le corps du délit...

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr