prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
La Conversation de Midi-Pyrénées
Université des lycéens
Propos Epars
Diffusion sur Radio FMR
Les billets
Les entretiens
Les chroniques
Publications
En collaboration
Nos Sélections
Culture scientifique en Midi-Pyrénées
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Les restitutions de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées
Génétique et Société : "Qui est concerné par les collections d’échantillons humains et de données associées utilisés par la recherche ?" (Publication originale)
Séance introduite par Anne Cambon-Thomsen
copyright "Genopole"

En l’espace de quelques années, les méthodes de la biologie ont fortement progressé. En effet, comme le rappelle Anne Cambon-Thomsen dans son introduction de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées, organisée le 2 février 2005 par la Mission Agrobiosciences, « si au départ on étudiait un gène donné sur une personne, nous sommes aujourd’hui capables de travailler sur de grands échantillons en un temps très bref ». Les enjeux pour la recherche sont donc considérables puisqu’il est aujourd’hui envisageable, en créant des biobanques, gigantesques collections ou rassemblement d’échantillons humains, d’étudier et de mieux comprendre le développement de certaines maladies multifactorielles. Mais ce changement d’échelle, de l’individu à la population, soulève aussi nombre de questions d’ordre éthique. D’où celle posée par Anne Cambon-Thomsen, directeur de recherche Inserm (U558) et responsable de la plateforme "Génétique et Société" de la Genopole Toulouse Midi-Pyrénées : « Qui est concerné par les collections d’échantillons humains et de données associées utilisés par la recherche ? »

 

Dans son introduction, cet ancien membre du Comité Consultatif National d’Ethique souligne enjeux et paradoxes de la situation : Faut-il, lors de la collecte, préserver l’anonymat du patient ou au contraire conserver son identité pour l’informer des résultats ? Qui est le mieux placé pour décider de l’utilisation de ces collections ? Quelle est d’ailleurs la meilleure utilisation de ce qui est disponible ?

Questions auxquelles, les membres de la Conversation ne manquent pas de répondre, évoquant par exemple le risque, lors de la collecte des données, de créer ou de mettre en jeu des formes d’identité collective. Le risque le plus évident étant celui du contrôle des populations, « d’être suivi à la trace ». Ils insistent en outre, d’une part, sur les difficultés juridiques induites par ce changement d’échelle, et d’autre part, sur la nécessité « d’un débat public » ce que remarquera d’ailleurs Anne-Cambon-Thomsen dans sa conclusion : « A l’évidence, la réponse à la question « qui est concerné » est bien celle proposée : tout le monde ».

LIRE l’intégralité de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées "Qui est concerné par les collections d’échantillons humains et de données associées utilisés par la recherche ?" édité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à Toutes les publications de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées éditées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder au descriptif complet de la Conversation de la Maison Midi-Pyrénées

Anne Cambon-Thomsen sur le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

LIRE les nombreux articles ou publications sur le thème « GENETIQUE » édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder aux informations de la PLATEFORME GENETIQUE ET SOCIETE sur le site de la Génopole Toulouse-Midi-Pyrénées

Lire les nombreux articles et publications originales sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE...- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

RETROUVEZ L’INTEGRAL DE LA CONVERSATION ["Qui est concerné par les collections d’échantillons humains et de données associées utilisés par la recherche ?" en cliquant ci-dessous

 

PDF "Qui est concerné par les collections d’échantillons d’humains et de données associées utilisés par la recherche ?"-273 ko

 

Dans cette rubrique

La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Janvier 2017
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence (article revue de presse)
La nature nous a pourvus d’un mécanisme de reproduction formidablement efficace, la reproduction sexuée
"De quoi ce million de vaches clonées est-il le symptôme ?" La réaction de Dominique Desjeux, anthropologue.
Débat avec les lycéens - Les nanosciences, l’éthique et le vivant... comment piloter la course au vivant ?
La lettre électronique de novembre 2015
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2015
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Juillet 2015

L’éthique des sciences : entre liberté et responsabilité


L’Homme entre chien et loup... quand la question animale divise la société française.
Maladies tropicales et moustiques transgéniques : c’est dengue !
Education au développement durable : « Accompagnons les enfants à une transition intellectuelle et culturelle »
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Décembre 2013
Sciences, technologies et marchés : des formes de mobilisation inédites capables de déranger les pouvoirs.
Une gestion des risques bipolaire, une obsession des conflits d’intérêt et l’emprise de l’émotion... Il y a comme une incapacité à affronter les problèmes les plus sérieux.

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr