prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
C’est par où, le rural ? Notions floues et lignes de fuite (diffusion)
A écouter sur FMR, samedi 6 mai et 3 juin 2017, de 8h00 à 9h30
Morceaux choisis de la 14ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale, août 2008
en savoir+
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Les Controverses de Marciac. Les vendredi 30 et samedi 31 juillet, dimanche 1er août 2010. A Marciac (Gers)
D’Ulysse à l’Union pour la Méditerranée. Une ouverture des 16è Controverses de Marciac.
Par Jean-Claude Flamant, Mission d’Animation des Agrobiosciences. Marciac, 30 juillet 2010.

Copyright ac-paris.frLes 16èmes Controverses de Marciac… Cette année, il s’agit d’une invitation à une plongée dans l’univers méditerranéen… Un univers avec lequel j’entretiens des intimités depuis 40 ans, par mes activités de chercheur consacrées à l’élevage des brebis, à leurs éleveurs et bergers, à leurs pâturages et à leurs produits. D’où mon rapport affectif au sujet de ces trois journées. Je pourrais par exemple vous commenter par le détail que le récit que fait Homère de la rencontre d’Ulysse avec le Cyclope révèle que le fils de Poséidon est en fait un berger fromager professionnel.

Il y a une semaine exactement, je me trouvais encore à Tunis, à l’invitation d’une équipe de recherche sur les productions animales. Sur la terrasse d’un café de l’avenue Habib Bourguiba, au pied de la statue d’Ibn Khaldoun, premier sociologue et premier théoricien de l’histoire des civilisations au 14ème siècle, je commençais à lire le livre que je venais d’acheter dans une librairie proche, familière de mes visites tunisiennes : « Carthage », par Daniel Rondeau (1).

Méditerranée, une mer au milieu des terres, une mer intérieure. Un univers délimité par la rencontre de 3 continents. Avec Tunis et Carthage à la charnière des deux Méditerranées décrites par Fernand Braudel, le bassin occidental et le bassin oriental décalé du premier vers le sud. Un lieu symbolique des conflits historiques au sein de ce monde : Rome et Carthage.

Aujourd’hui, nos controverses sont placées sous le signe de « L’Europe au cœur de la Méditerranée ». Des controverses qui s’annoncent foisonnantes !

 

Rêves de Méditerranée

Tout d’abord, quand nous disons « Méditerranée », qu’est-ce que cela évoque ? Un univers de rêve. Un univers de lumière, de soleil, de saveurs, de parfums, de liberté… Un rêve méditerranéen.

Plus objectivement, une ambiance façonnée par ce climat singulier qu’est le climat méditerranéen parmi les climats du monde. Il conditionne les systèmes agricoles et les couverts végétaux naturels avec le développement de la vigne et de l’olivier, et qui donne l’avantage, de préférence aux vaches, à l’élevage des brebis et des chèvres que les ancêtres ont domestiquées. Les agneaux et leurs bergers qui ont nourri abondamment les symboliques religieuses.

Ces territoires ruraux et leurs peuples partagent aussi les mêmes cuisines par lesquelles se reconnaissent parents les méditerranéens provenant de lieux différents lorsqu’ils se retrouvent à l’autre bout du monde, reconnaissant des odeurs et des parfums qui leur sont familiers quels que soient les murs et les litiges qui les séparent.

Un rêve d’unité… La Méditerranée, ce territoire cerné par les terres, c’était tout le monde connu à son époque. Très tôt dans l’histoire de l’humanité, la Méditerranée a été un territoire où l’idée de mondialisation s’est faite jour. D’abord, celle qui a généré les mythes fondateurs de notre civilisation et à qui nous devons les fondements de la philosophie… Ulysse, Platon. La conception de l’homme, de la vie, de la mort, du jeu des forces occultes. Et aussi de la volatilité des perceptions, telle que l’illustre Ovide et ses métamorphoses.

En fait une succession de mondialisations ont investi l’espace méditerranéen. Celle des Phéniciens et de Carthage, par la maîtrise de la mer au milieu des terres. Puis celle des Romains par les terres autour de la mer. Sans oublier que l’Asie n’est pas loin, conquise avec fulgurance par Alexandre : un rêve d’Orient inondé de culture grecque. S’ensuit la mondialisation par les religions monothéistes, d’abord judéo-chrétienne puis musulmane, celle-ci conduisant à la mondialisation arabe et berbère d’une grande partie des terres méditerranéennes, relayée par l’installation de l’espace ottoman. Pour arriver à la Méditerranée « européenne » du 19ème siècle, conséquence de la révolution industrielle, une colonisation qui appelle, dans le même mouvement généralisé, la décolonisation.

Fractures d’hier, Fractures d’aujourd’hui

Rêve d’unité conviviale, rêve de parenté paisible, rêve de village partagé… Et si ces rêves, souvent évoqués avec lyrisme, nous aveuglaient ? Nous empêchaient de voir les fractures qui meurtrissent aujourd’hui les peuples de cette région du monde, et les murs qui les séparent. Comme si le fait de vivre dans un espace aux caractéristiques physiques communes empêchaient les conflits humains tels qu’ils se manifestent dans d’autres régions du monde.

Les fractures d’hier expliquent les fractures d’aujourd’hui dans un monde humain lui-même soumis aux jeux des failles et des plaques tectoniques par la rencontre de trois continents, générant éruptions volcaniques et tremblements de terre, fréquents et dévastateurs. Une géophysique dont les îles sont aussi le produit. Les nombreuses îles « maritimes » de la Méditerranée, tout autant que les isolats des massifs montagneux. La Méditerranée, à la fois maritime et terrestre…

Ayons bien conscience que ce désir de mondialisation est d’abord un désir de domination et de conquête. Avec son lot de cités détruites comme le commente Daniel Rondeau : Troie, Carthage, puis Rome, Constantinople.

Alors, nous sommes invités, durant ces trois jours à sonder les fractures, comme des médecins qui tentent d’identifier la nature des dégâts qui ébranlent un corps disloqué por tnter de les réparer. Des fractures… s’agit-il de la manifestation du choc des civilisations promis par Samuel Huntington ? Des murs aussi : les chemins historiques et les routes traditionnelles de cette région du monde sont aujourd’hui bloqués par des murs : Chypre, Israël Palestine, Jérusalem, le Golan, et même la frontière Maroc Algérie. Sans oublier les fossés, ceux des inégalités de niveau de vie entre les habitants des pays de la rive nord et ceux de la rive sud.

Ces controverses ont pour projet de « sonder les fractures », pour « dévoiler les failles » dans l’espoir de « révéler les convergences », en toute lucidité par les échanges entre tous les participants et avec nos invités.

Une angoisse ! De quelle Méditerranée parle-t-on ?

« La Méditerranée au cœur des préoccupations de l’Europe… » dit-on. Mais l’Europe est-elle au cœur des préoccupations du sud de la Méditerranée ? Ce n’est pas sûr !

Il y a tout d’abord des indices formels que le reste du monde ne voit pas forcément les choses avec les mêmes yeux que les européens. Il y a certes le CIHEAM, émanation de l’OCDE à l’origine, une organisation gouvernementale consacrée à la formation et à la recherche dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, unique en son genre, qui réunit presque tous les pays méditerranéens. Mais, pour les USA, la région « Méditerranée » n’existe pas. Cette partie du monde est vue composée d’une région « Europe » et d’une région « WANA » (West Asia North Africa).

Sans oublier la progression d’accords de coopérations avec d’autres pays du monde dans le sud : Chine en Algérie, Japon en Tunisie, USA au Maroc… Un collègue tunisien me disait : nous n’attendons pas grand chose de l’Europe.

Alors ? « A chacun sa Méditerranée ? ». Nous sommes invités à y répondre.

Finalement, l’Union pour la Méditerranée… s’agit-il d’un rêve mobilisateur ? Ce n’est pas sûr ! Car une question surgit… Et s’il s’agissait d’un avatar, un nouvel épisode de la domination de l’Europe sur les pays du sud de la Méditerranée ? Une Europe qui pose problème, qui est aux origines du conflit israélo-palestinien. Ou, au contraire, y-a-t-il une chance que ce «  précipité » des problèmes du monde, selon l’expression de Bertrand Hervieu, parvienne à gérer ses différends culturels et politiques, de telle sorte qu’il paraisse comme un modèle exemplaire, par la manière de faire de ses peuples et de ses gouvernants pour parvenir à gérer le village « monde » ?

Il n’est plus possible de raisonner l’espace « Méditerranée » en l’isolant de l’espace « Monde ». Aujourd’hui, à l’échelle « planète », la mondialisation par le marché et par la transmission instantanée des informations est devenue incontournable. Alors quelle place dans ce contexte inédit pour la conception du monde « Méditerranée » ? Mais peut-on ignorer le conflit israélo-palestinien ? Pourrait-on faire « la Méditerranée » sans eux, sans attendre le temps qu’ils vont mettre à résoudre leur contentieux dramatique ?

Une dernière question à débattre… Et si les défis de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement pouvaient constituer le ciment du monde méditerranéen entre ses trois rives ? La réorganisation de la PAC européenne pourrait-elle tenir compte d’une telle exigence ? Ou alors, faut-il se résoudre à concevoir « La Méditerranée sans l’Europe ? » selon la formule de Sébastien Abis.

Pour terminer par une question existentielle qui interpelle le choix que nous avons fait : « La Méditerranée existe-t-elle ?(2) » .

Une brassée de controverses que vous êtes invités à prendre à bras le corps durant trois jours !

(1) Folio Gallimard, 2008
(2) Michel Foucher

Accéder à toutes nos publications sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement) :
- Méditerranée : Mille et un mots pour une Mer. Chronique originale de la Mission Agrobiosciences et Cécile Souteyrand, étudiante à l’IEP de Toulouse.
- Régime Méditerranéen : le vague à l’âme d’une mer nourricière. Entretien avec Martine Padilla, directrice de recherches, CIHEAM. Février 2009.
- L’agriculture des pays méditerranéens du Sud, entre conquête des marchés européens et réponse aux besoins de subsistance. Le cahier du café-débat de Marciac avec Gérard Ghersi, directeur de l’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) et Omar Bessaoud, enseignant-chercheur à l’IAMM. Octobre 2002. Télécharger le cahier PDF
- Les sciences arabes : un âge d’or qui rayonne encore. Le cahier de l’Université des Lycéens avec Ahmed Djebbar, mathématicien et historien des sciences. Mars 2008. Télécharger le cahier PDF
- Régime alimentaire méditerranéen. "Lignes d’horizon pour un bassin". Entretien avec Bertrand Hervieu, alors Secrétaire général du Ciheam, le Centre International de Hautes Etudes Méditerranéennes. Février 2009.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (19h00-20h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Retrouvez les actes des 22èmes Controverses Européennes de Marciac !
Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ? (publication)
L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ?
Ruptures et cultures
Faut-il rompre avec l’élevage industriel ?
Rompre avec le catastrophisme
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de coopération Nord-Sud ?
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de politique européenne ? »
Où sont nos grands récits mobilisateurs ?
Pourquoi notre modèle d’agriculture est-il devenu mortel ?
Economie et agriculture : rompre avec le XXème siècle…
Nous voulons faire société dans la différence
Productions, Marchés, Consommations, Sociétés… POURQUOI PRÔNER LA COEXISTENCE ? EST-ELLE VRAIMENT POSSIBLE ?
Aux modèles et aux chiffres, je préfère les expériences des milieux.
Les fermes-usines étranglent-elles l’élevage ? (article original)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr