prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
C’est par où, le rural ? Notions floues et lignes de fuite (diffusion)
A écouter sur FMR, samedi 6 mai et 3 juin 2017, de 8h00 à 9h30
Morceaux choisis de la 14ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale, août 2008
en savoir+
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences
L’arrivée de nouveaux ours reportée en France, attendue en Suisse
22 juillet 2005, Le Monde, Sud Ouest, La Dépêche du Midi et Le Temps (Genève)

Alors que la ministre de l’Ecologie Nelly Olin vient d’annoncer le report de l’introduction de nouveaux ours slovènes dans les Pyrénées à 2006, d’autres ours de même origine, réintroduits dans le Trentin italien, sont annoncés du coté de la frontière suisse. Le quotidien régional Sud Ouest, qui avait déjà annoncé en juin dernier que les premières réintroductions promises par l’ancien ministre Serge Lepeltier pour l’automne 2005 seraient reportées, explique que la décision de lâcher 5 femelles en 2006 « émanerait directement du président de la République ». Une information confirmée par Le Monde, qui note que Jacques Chirac « a redit à Mme Olin qu’il voulait que la promesse faite par M. Lepeltier soit tenue ». Pour justifier ce report, la journaliste du Monde explique que « Mme Olin veut surtout éviter de braquer les élus locaux et les éleveurs, qui expriment régulièrement leur hostilité à l’ours ». C’est raté si l’on en croit un nouvel article paru ce vendredi dans l’édition béarnaise de Sud Ouest, qui relate un véritable appel aux armes lancé par le maire de Bielle. Selon le quotidien

 

régional qui traduit la réaction du député Jean Lassalle (UDF), ce report de six mois « serait un premier signe de recul, une façon « de faire faussement plaisir aux écolos ». » A l’inverse, l’édition commingeoise de La Dépêche du Midi relate l’assemblée générale de l’association pour la cohabitation pastorale (ACP). « Les éleveurs semblent avoir rapidement compris qu’il leur fallait admettre la présence de l’ours dans leur environnement, que les pouvoirs publics avaient décidé de réintroduire dans les Pyrénées », note la journaliste, qui relate que l’ACP compte 75 adhérents, éleveurs et apiculteurs. Dans Le Monde, François Arcangeli, maire d’Arbas (Haute-Garonne) souligne que les pertes de brebis sont moins nombreuses depuis la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées « car les bergers ont pris des mesures de protection qui les prémunissent contre toutes les formes de dégâts ou de prédations ». Selon M.Arcangeli repris par Le Monde, 200 brebis meurent à cause des attaques de l’ours « sur 20 000 brebis perdues, en moyenne, par an ».
Dans les Alpes suisses, c’est un animal aperçu dans les Grisons, non loin de la frontière italienne, qui a fait la Une du Temps. « L’accueil est froid. La plupart des habitants se montrent sceptiques. Les chasseurs sont hostiles », résume le quotidien helvétique. Dans un reportage avec le garde du parc national suisse qui a aperçu l’ours en train de dépecer une brebis « sans manières », la journaliste se demande déjà s’il ne s’agit pas d’un « ours à dommages », voire d’« un ours à problèmes ». « Dans le pire des cas, comme cela est arrivé en Autriche, il faut abattre les fauteurs de troubles », explique la journaliste. Une position soutenue par l’éditorialiste du journal. « Quand un individu commet des dégâts importants, la collectivité doit pouvoir s’en débarrasser. Les écologistes, qui exultent au retour de l’ours, ont un effort à faire pour admettre cette cautèle. Ils ont tort de se raidir dès qu’une autorisation de tirer un prédateur doit être délivrée », affirme François Modoux. (Revue de Presse Quotidienne. Mission Agrobiosciences. 22 juillet 2005, Le Monde, Sud Ouest, La Dépêche du Midi et Le Temps (Genève))

Une longue et intéressante analyse sur le statut des prédateurs en France sur le site Univers Nature- Lien sélectionné par la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreuses publications concernant "Ours et animaux"- édité par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les contenus des "Forums de Consultation sur l’accompagnement du renforcement de la population d’Ours Brun des Pyrénées"-A la suite de la décision du Gouvernement de renforcer la population d’ours bruns des Pyrénées, la Mission d’Animation des Agrobiosciences a été chargée par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable d’organiser trois Forums de concertation sur le renforcement de la population d’ours bruns des Pyrénées. Ils se sont déroulés à Lavelanet, St-Gaudens-Aspet, Tarbes-Ossun (les 17, 22 et 24 mars 2005) selon une formule originale dite de « Forums par cercles d’échanges ».

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr