prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
C’est par où, le rural ? Notions floues et lignes de fuite (diffusion)
A écouter sur FMR, samedi 6 mai et 3 juin 2017, de 8h00 à 9h30
Morceaux choisis de la 14ème Université d’Eté de l’Innovation Rurale, août 2008
en savoir+
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Manifestations agricoles de Nantes et lâchers de ragondins
Un geste nuisible , des dégâts durables
billet d’humeur. 6 novembre 2014

Certes, l’animal est nuisible, classé comme tel par arrêté ministériel, et qui l’a côtoyé mesure l’ampleur des dégâts qu’il occasionne, non seulement sur les cultures, mais sur l’environnement naturel, dont la faune sauvage, sans oublier les maladies qu’il véhicule.
Oui, il s’agit d’une sous-espèce invasive, de son nom savant Myocastor coypus bonariensis, venue d’Amérique du sud et échappée des élevages à l’aube du 20ème siècle où il fut multiplié pour sa fourrure, colonisant progressivement toute la France, faute de froids rigoureux et de prédateurs en nombre.
Reste que le ragondin devient en 24 heures l’animal totem du comportement d’une poignée d’agriculteurs, qui suscite une indignation légitime.
Gestes barbares, cruauté, maltraitance, les mots sont unanimes dans la presse et les blogs pour condamner l’usage que ces manifestants ont fait d’un animal, un être vivant donc, ramené au rang de lisier et de rebut.
Au-delà même de cette indignation, le geste est non seulement stupide mais nuit, bien plus que les ragondins, à l’image de la profession tout entière, des professions agricoles au pluriel, devrions-nous dire. Les images des exactions qui ont eu lieu à Nantes mercredi matin entâchent en effet spectaculairement les efforts patients de bon nombre d’agriculteurs pour restaurer le dialogue avec le reste de la société. Comment défendre désormais l’idée qu’ils sont les mieux placés pour gérer correctement le vivant ? Et pourtant bon nombre d’entre eux le font, et bien. Et seront-ils audibles à présent, les éleveurs qui respectent réellement le bien-être animal ? En quelques heures, cette poignée de brutes est parvenue à un tour de force : retourner tout une opinion qui commençait à changer de regard sur l’agriculture et ceux qui la pratiquent, provoquant des dégâts durables sur l’imaginaire des citadins, confrontés à la violence d’animaux malmenés. Et de recreuser ce fossé qui commençait à se combler tant bien que mal.
Face à ces ravages en termes symboliques, espérons que tous les agriculteurs qui ne se reconnaissent pas dans ces actes portés par une minorité expriment à haute voix leur propre indignation.
Au passage, notons que la comparaison entre le nuisible molesté et un ministre d’Etat– Ségolène Royal pour ne pas la nommer - n’a guère suscité de hauts cris. Une espèce à protéger ?

Valérie Péan


 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr