prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Billet d’humeur. 5 mars 2012
A propos de la révolution et de la démocratie en Tunisie : "Nous étions optimistes, et surtout naïfs"
Par l’agro-écomiste Mohamed Elloumi

En août 2011, l’agro-économiste Mohamed Elloumi, et Ali Abaad, professeur d’économie rurale, tous deux chercheurs tunisiens venaient dire au public des Controverses de Marciac leur bonheur de se sentir enfin citoyens, et leurs espoirs pour leur pays en termes de développement et de coopération.
"Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts » raconte aujourd’hui Mohamed Elloumi. En octobre 2011, des élections de la Constituante se sont tenues en Tunisie. Reste que pour l’agro-économiste la situation « a pris une tournure inattendue, voire inquiétante. ».
Il signe pour la Mission Agrobiosciences un billet d’humeur à lire ci-dessous... Déception générale et petite lueur d’espoir.

 

« Nous étions optimistes, et surtout naïfs »
Billet d’humeur. Retour sur la table ronde de Marciac "Nouvelle démocratie, nouvelles coopérations. Le cas de la Tunisie"

La table ronde "nouvelle démocratie, nouvelles coopérations a eu lieu le 4 août 2011, c’est-à-dire quelques semaines avant la mort de Kadhafi et plus de deux mois et demi avant les élections de la Constituante en Tunisie le 23 octobre 2011. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et la situation a pris une tournure à vrai dire inattendue, voire inquiétante.
Nous étions optimistes, un peu trop, et surtout naïfs. Nous avons mal évalué la capacité de nuisance des forces conservatrices et des alliances qui peuvent se nouer entre des courants rétrogrades à l’intérieur et à l’extérieur du pays.
En effet, si la situation de la Libye s’est quelque peu améliorée, du moins avec la fin de la guerre civile, ce pays a du mal à se relever et à se reconstruire après 43 années de mise sous tutelle de la société et de renforcement des identités tribales, auxquelles s’ajoutent les convoitises de toutes sortes sur les ressources pétrolières du pays et d’autres enjeux géostratégiques.
Pour l’Egypte, la situation semble, là aussi, s’enliser avec la main-mise des militaires sur le pouvoir et les victoires électorales des Salafistes (qui militent pour un Islam wahhabite des plus rétrogrades où les femmes n’ont même pas le droit de conduire une voiture) et les Frères musulmans qui offrent un choix tout juste meilleur comparé aux précédents, mais qui se le dispute en terme de conservatisme sur le plan du projet de société qu’ils proposent.
Ne parlons pas de la Syrie où à l’instant où j’écris ces lignes, l’armée arabe syrienne (sic) vient de pénétrer dans le quartier de Baba Amr à Homs après d’intenses bombardements dans le cadre d’une offensive contre le peuple qu’elle est censée défendre.
Revenons à la Tunisie maintenant. La situation peut paraître plus positive et pousser à l’optimisme, mais que de déceptions depuis les élections du 23 octobre ! Voilà quelques faits et méfaits de la Troïka au pouvoir sous la houlette du parti Nahdha (les Frères musulmans à la tunisienne) :
- Une domination de la constituante par le parti Nahdha, après l’échec mérité des démocrates modernistes (dû à leur division) et l’alliance qu’il a réussi à nouer avec deux partis qui étaient en apparence laïcs et dont les chefs ont vendu leur âme, pour la présidence de la République pour l’un et celle de l’assemblée constituante pour l’autre.
- Le libre cours à l’agitation et la provocation laissé aux salafistes de tous bords qui ont pris la plus grande université de Tunis en otage (13 000 étudiants pour imposer quelques étudiantes portant le niquab en cours)
- La volonté d’inscrire la Chariaa comme source d’inspiration pour la législation dans la nouvelle Constitution, alors qu’il était question jusque-là d’un état civil et d’une séparation entre le religieux et le politique dans les programmes des partis au pouvoir y compris Nahdha.
- Sans oublier les attaques contre tous les démocrates et les institutions de la république ou de la société civile comme les journalistes, l’UGTT, l’UTICA ou encore les associations de femmes démocrates etc.
- Sans parler des élucubrations de notre cher Président au burnous qui une fois renvoie l’ambassadeur de Syrie et par la suite offre l’asile politique à Bachar El Assad en Tunisie à défaut de pouvoir convaincre la Russie de l’accueillir.
- Tout cela dans le cadre d’une politique étrangère qui nous éloigne de nos partenaires traditionnels et qui nous pousse dans les bras de pays qui sont comme nous arabes et musulmans, mais qui sont les plus autocratiques que l’on puisse trouver sur un planisphère.

Dans toute cette grisaille un seul espoir : la forte mobilisation de la société civile et des démocrates. Reste à savoir si cela sera suffisant pour éviter une constitution rétrograde et le retour d’une dictature d’un genre nouveau sous couvert de la primauté de l’islam.

Mohamed Elloumi
Tunis le 02 mars 2012

Dans le cadre des 17èmes Controverses européennes de Marciac, on peut lire également sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences :
- Quand la crise économique et financière révèle les faiblesses de la construction européenne.. Un dialogue entre les économistes Jacques Le Cacheux et Michel Dévoluy, suivi de la réaction de Jean-Pierre Tillon.
- Géopolitique européenne : "Il nous manque un Lula !". Un dialogue entre le géographe Michel Foucher et le journaliste Thomas Ferenczi.
- Aides agricoles : la légitimité à quel prix ?. Une table ronde avec Jean-Christophe Bureau, professeur d’économie à AgroParisTech ; Thomas Lines, consultant et spécialiste des marchés agricoles ; et Albert Massot Marti, administrateur principal au Parlement européen. Dans le cadre des 17èmes Controverses de Marciac "La future PAC à l’épreuve des grands bouleversements du monde", août 2011.
- L’avenir de l’agriculture passe par un ré-équilibrage de la filière. Relecture des échanges par Tomás García Azcárate, fonctionnaire européen, spécialiste de la PAC. Dans le cadre des 17èmes Controverses de Marciac "La future PAC à l’épreuve des grands bouleversements du monde", août 2011.
- L’Europe et la PAC. « Des marges de manœuvre sont possibles ». Relecture des échanges par Lucien Bourgeois, économiste. Dans le cadre des 17èmes Controverses de Marciac "La future PAC à l’épreuve des grands bouleversements du monde", août 2011.

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Retrouvez les actes des 22èmes Controverses Européennes de Marciac !
Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ? (publication)
L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ?
Ruptures et cultures
Faut-il rompre avec l’élevage industriel ?
Rompre avec le catastrophisme
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de coopération Nord-Sud ?
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de politique européenne ? »
Où sont nos grands récits mobilisateurs ?
Pourquoi notre modèle d’agriculture est-il devenu mortel ?
Economie et agriculture : rompre avec le XXème siècle…
Nous voulons faire société dans la différence
Productions, Marchés, Consommations, Sociétés… POURQUOI PRÔNER LA COEXISTENCE ? EST-ELLE VRAIMENT POSSIBLE ?
Aux modèles et aux chiffres, je préfère les expériences des milieux.
Les fermes-usines étranglent-elles l’élevage ? (article original)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr