prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
La revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 18 Octobre 2012
Obésité : la soupe à la grimace des IAA (article revue de presse)
Metro France, Le Figaro, Europe 1, le Monde, les Echos.
http:// www.isema.fr

Contexte délicat ces derniers jours pour les industries agroalimentaires. Tout a commencé ce lundi, avec ce sondage réalisé par OpinionWay indiquant que « 92% des français pensent que l’industrie agroalimentaire joue un rôle dans l’augmentation du surpoids dans le monde ». Puis le lendemain, alors qu’étaient révélés les résultats de la 6ème enquête Obépi, le ministre délégué à l’agroalimentaire Guillaume Garot a déclaré qu’il fallait changer les « recettes » des produits issus de l’industrie agroalimentaire et réduire les teneurs en sucre, en graisse et en sel. Dernier épisode en date, avec le rappel de steaks hachés surgelés contaminés par la bactérie E. Coli, qui ne doit cependant pas nous faire oublier que notre alimentation n’a jamais été aussi sûre.
Si le défi de la sécurité sanitaire semble être relevé, la question de la qualité nutritionnelle, elle, suscite de vifs débats. Etat des lieux dans cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences.

 

Une étude "encourageante" et un sondage aux conclusions salées …
Ce mardi 16 octobre, étaient publiés les résultats de la 6ème enquête d’Obépi, enquête déclarative réalisée tous les trois ans, et visant à suivre l’évolution de la prévalence de l’obésité et du surpoids en France. Fait important, les résultats montrent que la progression de l’obésité semble marquer le pas, sa prévalence n’ayant augmenté que de 0.5% entre 2009 et 2012, comme le signale le Figaro. Plus en détails, l’enquête révèle de fortes disparités d’âge (« l’accalmie » ne concernant pas les 18-24 ans), de genre (les femmes sont plus touchées), et de niveau de revenus. Sur ce dernier point, il existe ainsi « une relation inversement proportionnelle entre le niveau de revenus et la fréquence de la maladie ».
Les résultats de cette enquête ont été dévoilés au lendemain de la publication des données d’un sondage réalisé par OpinionWay pour l’agence de communication LJ Corporate et dont le Figaro se fait également l’écho. Que nous dit-il ? Que pour « 92 % des Français, l’industrie agroalimentaire joue un rôle important dans l’augmentation du surpoids dans le monde. ». Un pourcentage gonflé que l’on peut tempérer par cette autre donnée extraite du même sondage : « plus de la moitié des consommateurs (51 %) reconnaissent que les industriels ont déjà fait des efforts pour améliorer l’équilibre nutritionnel de leurs produits ». Le directeur associé chez LJ Corporate, Florent Chapel, voit dans ces résultats « un signal d’alerte pour les industriels ».

Cure d’amaigrissement
C’est dans ce contexte, et à la faveur des résultats de l’enquête Obépi, que le ministre délégué à l’agroalimentaire Guillaume Garot a souhaité tout « remettre à plat avec les industriels du secteur. Et vite ». S’exprimant sur Europe 1, il a indiqué vouloir « signer un "pacte" avec les 12 000 entreprises du secteur pour améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits. ». A ses yeux, l’enjeu est clair : « il y a urgence à lutter contre l’obésité. […] La qualité alimentaire, elle doit être pour chaque Français, quels que soient les revenus, quels que soient les magasins où il s’approvisionne ».
Dans ce cadre, deux axes se dégagent. D’un côté, il «  faut changer les recettes pour qu’il y ait moins de sucre, moins de sel, moins de graisse dans les biscuits, les snacks, dans les apéritifs ». De l’autre, il faut « travailler l’étiquetage car aujourd’hui pour comprendre une étiquette nutritionnelle, il faut quasiment être ingénieur chimiste » (propos cités par Metro France). Cette amélioration de l’étiquetage nutritionnel se traduirait par exemple par l’apposition de feux tricolores, inspirés du code nutritionnel anglosaxon [1], ou encore des mentions officielles telles que "conçu avec moins de sucre" ou "avec moins de gras".
Des propos qui ne sont pas totalement du goût de Jean-René Buisson, président de l’Ania [2]. Revenant notamment sur les pistes esquissées, il a indiqué que l’Ania était « contre des étiquettes avec des feux verts et rouges car elles seraient culpabilisantes pour le consommateur et pourraient se retrouver sur des produits phares comme le camembert ou le foie gras »(Métro France).

Des steaks contaminés mais vite rappelés
Ce même mardi 16 octobre, les magasins Carrefour, Carrefour Market et Champion ont lancé un rappel de certains steaks hachés surgelés suite à la détection d’une bactérie E. Coli de souche O157 :H7, « pouvant entraîner des troubles graves ». A ce jour, comme le précise le Monde, aucun cas de contamination n’a été signalé.
C’est que, on peut le dire, les actions mises en place ces dernières décennies pour garantir la sécurité sanitaire des produits sont d’une grande efficacité. D’un point de vue sanitaire, l’alimentation n’a jamais été aussi sûre, comme l’ont rappelé les invités de la table ronde consacrée aux sciences et industries alimentaires, organisée ce 16 octobre par la Mission Agrobiosciences et l’Ensat. Parmi les personnalités conviées, Michèle Marin, la présidente du Centre Inra Toulouse Midi-Pyrénées, a donné quelques illustrations de cette sécurisation. Ainsi, en Europe, les épidémies liées à la Listéria (qui peut contaminer les aliments prêts à consommer, les charcuteries ou le fromage), ont quasiment disparues ; de même que les cas de salmonelloses (ovoproduits et volaille) ont fortement diminué, a contrario des Etats-Unis.

Quand Coca se sucre sur le dos de Paimpol
Qualité nutritionnelle, sécurité sanitaire, des éléments auxquels on pourra ajouter quelques considérations économiques, détaillées par Serge Papin, le président du groupement coopératif Système U, dans les Echos. Son credo ? La loi de modernisation de l’économie (LME) a certes redonné « aux distributeurs la possibilité de négocier avec les industriels […]. Mais elle impose aussi la loi du plus fort ». Ainsi, le distributeur ne dispose pas des mêmes marges de manœuvre et de négociation face à une multinationale qu’une petite PME.
Conséquence : tous les produits ne sont pas logés à la même enseigne. Face à la pression des grands groupes, les marges sont principalement effectuées sur les produits « des filières agricoles, des marques distributeurs et des PME françaises » dont les prix de vente sont gonflés au risque d’en pénaliser l’achat et, à terme, de fragiliser le tissu industriel agroalimentaire. Un système que Serge Papin résume ainsi : le Coco de Paimpol finance le Coca-Cola vendu à prix coûtant ! ».
Une formule qui se passe de commentaires.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 18 octobre 2012.

Sources.
- L’obésite marque le pas en France Le Figaro, Delphine Chayet, 16 octobre 2012.
- Obésité : les industriels pointés du doigt Cyrille Vanlerberghe, Le Figaro, 15 octobre 2012.
- Obésité : Guillaume Garot appelle à changer les recettes des industriels. Métro France, Alexandra Besson avec AFP, 17 octobre 2012.
- Obésité : les industriels bientôt au régime Europe 1, Eve Roger, 16 octobre 2012.
- Retrait et rappel de steaks hachés commercialisés chez Carrefour et Champion Le Monde avec AFP, 17 octobre 2012.
- La guerre des prix met en péril les PME de l’agroalimentaire Interview de Serge Papin, par Antoine Boudet et Philippe Bertand, Les Echos du 1er octobre 2012.

Lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :
- A propos de la sécurité sanitaire des aliments : La folle Odyssée des toxines. Une interview de Eric Oswald, enseignant-chercheur, vétérinaire et professeur de médecine. Décembre 2011.
- Les industries agroalimentaires : mais qu’est-ce qu’elles fabriquent ?. L’Intégrale de l’émission de "çà ne mange pas de pain !" consacrée aux IAA. Au menu : décryptage de quelques ruptures et innovations technologiques. Sans oublier le débat social qui les accompagne. Octobre 2008. Télécharger l’Intégrale PDF.
- Alimentation et société. "Gras, sucré, salé : pourquoi faut-il quand même en manger ?". L’intégrale de l’émission de "çà ne mange pas de pain !" avec Béatrice de Reynal, nutritionniste, et Martine Champ, directrice du Centre de recherche en nutrition humaine de Nantes. Janvier 2010. Télécharger l’Intégrale
- Industries agroalimentaires : l’Allemagne, nouveau "number one". Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 26 avril 2011.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société, Cancers et alimentation, Obésité : le corps sous pressions ; Le consommateur, l’alimentation et le développement durable et Lutte contre la faim : analyses, décryptages, leviers d’action. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

[1Basé sur le principe d’un feu tricolore, il indique si le produit est plus ou moins riche en sucres, en graisses et en sel. Le vert code pour une teneur réduite, l’orange pour une teneur moyenne et le rouge pour une concentration excessive. Son efficacité est mise en doute.

[2Agence Nationale des Industries Alimentaires

 

Dans cette rubrique

A propos de l’épidémie de Nash : soda blues
Viandes et cancers : des liaisons vraiment dangereuses ?
Embargo sur les produits alimentaires : des Russes et des ruses ?
Alimentation des plus pauvres : l’insoutenable légèreté de l’aide ? (entretien original)
Mangez, Pierre Weill s’occupe du reste !
Alimentation et société
Étiquetage, contrefaçon, hygiène : le cœur au bord des lèvres

La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Mai 2014
Commerce équitable. "Le respect des droits humains ne relève ni de la bienveillance caritative, ni du volontarisme civique" (entretien original)
Peut-on réduire les inégalités ?
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Avril 2014
A propos du Conflit de canard...
Grande distribution : l’impossible régulation ?
Aide alimentaire : et si on pensait différemment le système ?
Nous avons besoin de symboliser la nourriture (Entretien)
Alimentation : gardons-nous de toute tentative normative (Entretien)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr