prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse commentée de la Mission Agrobiosciences. 9 février 2009
Alimentation et Société "Obésité : le tapage autour de la pilule Alli me paraît être un non évènement" Commentaire de Max Lafontan (revue de presse commentée)
Max Lafontan est directeur de recherche Inserm
Max Lafontan

L’annonce de la mise sur le marché d’Alli, une pilule sans ordonnance et présentée comme "anti-obésité", a été l’objet d’une revue de presse le 2 février 2009 sur le site de la Mission Agrobiosciences. Appuyée par de forts remous médiatiques, la sortie d’Alli a donné lieu à des controverses sur son efficacité et surtout sa pertinence. Effet d’annonce ou véritable remède ? Peut-il exister un médicament capable d’endiguer la prise de poids ? Max Lafontan, directeur de recherche Inserm, éclaire l’actualité de son commentaire.

 

Le commentaire de Max Lafontan :

La revue de presse de la Mission Agrobiosciences en date du 2 février 2009 sur l’obésité fait le point sur quelques messages récents et m’incite à faire quelques remarques rapides.
En ce qui concerne la génétique, des articles scientifiques de niveau variable foisonnent. Les traqueurs de gènes continuent une recherche aride, susceptible de déboucher sur des pistes exploitables sur le long terme. La recherche de tels gènes est par essence une activité collaborative à l’échelle européenne ou mondiale. Diverses mutations génétiques sont susceptibles d’entraîner l’obésité... Il va falloir hiérarchiser leur importance. Ne pas oublier qu’après l’identification d’un gène de susceptibilité, il reste des étapes importantes, il va falloir comprendre la fonctionnalité du/des gènes identifiés.

Le tapage autour de pilule Alli me paraît être un non évènement. Le produit contenu dans cette pilule est en fait un dosage faible (60 mg par pilule) d’un produit similaire qui est vendu par la Société Roche et qui s’appelle Orlistat (XENICAL). Cette molécule, non absorbable, a pour effet essentiel d’inhiber les lipases (des enzymes) contenues dans l’intestin et de limiter la digestion/absorption des lipides. Le mécanisme d’action est bien connu. Cependant, il faudrait savoir si ce traitement n’entraîne pas trop de perturbations de la flore intestinale. Des études récentes ont attiré l’attention sur les relations existant entre la nature de la flore intestinale et les risques d’obésité.
XENICAL (dosé à 120 mg par pilule) est utilisé en association avec un régime dans le traitement de l’obésité (Indice de masse corporelle > 30) ou de surcharge pondérale (Indice de masse corporelle > 28) lorsque celle-ci est associée à d’autres risques cardiovasculaires (diabète, cholestérol...). XENICAL est délivré seulement sur ordonnance après consultation médicale.
Comme Alli est accessible sans ordonnance, les gens du marketing on fait du "storytelling" [1] autour de la pillule Alli. Seule la nouveauté est dans l’histoire racontée. A méditer : "Chacun sait qu’une perte de poids est plus facile avec un programme bien structuré C’est pourquoi le programme d’Alli inclut myalliplan, un plan d’action en ligne individuellement travaillé développé par des diététiciens. Myalliplan a été spécifiquement conçu pour les personnes utilisant Alli. Voici comment le plan fonctionne : Quand vous achetez l’Alli et vous inscrivez en ligne à myalliplan.com, vous recevrez un plan d’action adapté à votre besoin, basé sur des réponses confidentielles que vous fournissez dans un bref questionnaire"... Les marchands n’ont plus besoin des médecins... la dernière nouveauté, les diagnostics en "on-line... Quel est l’avis des praticiens ?"
Restons raisonnables, avant de prendre la pilule inhibant la digestion des lipides, il me paraît simple, judicieux et peu coûteux de réduire tout simplement les lipides de sa ration alimentaire. Pourquoi recourir à la béquille pharmacologique ?

Il n’existe aucune pilule magique dans le traitement de l’obésité. Les pertes de poids (plus ou moins modestes) observées avec toutes celles qui ont été utilisées jusqu’ici sont suivies par une reprise de poids irrémédiable dans des délais plus ou moins longs. Restriction calorique, contrôle de la taille et de la qualité des repas et activité physique restent des procédures incontournables. La résistance à la perte de poids sous restriction calorique et le maintien de la perte de poids après arrêt de la restriction calorique sont deux volets importants à prendre en compte lorsqu’on s’engage dans des régimes restrictifs avec ou sans pilule. La maintenance d’une réduction de poids de 10% chez les obèses ou non-obèses est accompagnée par une réduction notable de la dépense énergétique au-delà de celle qui peut être prédite par la seule réduction pondérale. L’amplitude de la réduction de la dépense énergétique est capable à elle seule d’expliquer le fort taux de récidive observé même chez les patients les plus réactifs à la restriction calorique avec ou sans pilule.

L’obésité est une pathologie (c’est de la physiopathologie) révélant la difficulté de l’homme à intégrer la transition économique rapide a laquelle il est confronté. Un faisceau de facteurs va venir perturber son existence... et il est inadaptable rapidement.... Peut-être aura-t-on une chance au fil des générations de parfaire notre adaptation dans ce nouvel univers obésogène ?
On peut répertorier un ensemble de points qui caractérisent cette transition :
- Augmentation de la sécurité des apports alimentaires (régularité et quantité).
- Mise sur le marché d’aliments sucrés et gras à bas prix et à forte densité énergétique.
- Influence néfaste des médias qui inondent les enfants et les consommateurs de messages publicitaires pro-consommation sponsorisés par les grands de l’agro-alimentaire.
- Rareté et piètre qualité des messages "santé" au sein de la société. Faiblesse des pratiques préventives.
- Extension de l’alimentation hors domicile avec explosion des lieux de repas sommaires (croissanteries, sandwicheries et lieux de restauration rapide de piètre qualité mais à bas prix).
- Diminution importante (et utile) des travaux à haute pénibilité.
- Extension de la motorisation et des systèmes de transport passif.
- Diminution des opportunités d’activité physique dans la vie de tous les jours.

Max LAFONTAN, D.Sc.

Propos recueillis par la Mission Agrobiosciences en réaction à la revue de presse du 2 février 2009.

Accéder au portrait de Max Lafontan, sur le site de la Mission Agrobiosciences.

Lire sur le magazine web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement) :

- Les malheurs du mangeur : consommateur ou citoyen, faut-il choisir ?, intégrale de l’émission radiophonique de la Mission Agrobiosciences, avec au menu : les systèmes d’information entre producteurs et consommateurs, peut-on consommer en bonne conscience, les français face à la malbouffe et l’entrée des clones en cuisine.
- Comment les français résistent-ils à l’obésité ?, interview d’Estelle Masson, maître de conférence en psychologie sociale (UBO) par Sylvie Berthier, Mission Agrobiosciences.
- La politique nutritionnelle en balance : des bienfaits aux excès, Séance introduite par Max Lafontan (Chercheur à l’Inserm, Unité de recherche sur les obésités), Geneviève Cazes-Valette (Professeur de Marketing à l’ESC Toulouse, doctorante en anthropologie) et Muriel Gineste (sociologue, Espace de Formation et d’Information sur l’Alimentation)
- Pourra-t-on nous protéger de l’obésité ? Avancées et limites des recherches, par Max Lafontan, directeur de recherches à l’Inserm, à l’Unité de recherche sur les obésités (Inserm-UPS 586, Hôpital Rangueil, Toulouse), dans le cadre des actes du forum « Aux bons soins de l’Alimentation, organisé par la Mission Agrobiosciences et le Conseil National de l’Alimentation.
- L’éducation alimentaire est une forme d’humanisme, entretien avec Jean-Pierre Corbeau, professeur de sociologie à l’Université François Rabelais de Tours.
Directeur de Recherches Inserm

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

[1à ce sujet, la Mission Agrobiosciences vous recommande ces liens :
-Une machine à fabriquer des histoire, Christian Salmon, Le Monde Diplomatique, Novembre 2006.
-"Storytelling" : ces histoires que construit le pouvoir, Hubert Artus, Rue89, 23 novembre 2007

 

Dans cette rubrique

Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois
Cuisine et détention. "Cosa mangiare ?" (Qu’est-ce qu’on mange ?)
Consommation de viande en Inde : les « vacheries » des nationalistes (article revue de presse)
Salades, pesticides & Bisphénol A. Les éléments perturbateurs (article revue de presse)
Ingénieur de spécialisation "Innovations dans les Systèmes Alimentaires et Agroalimentaires du Monde" ou Mastère spécialisé "Innovations et Politiques pour une alimentation durable"
Les mercredis du Pavillon de la France - Exposition universelle de Milan
L’alimentation dans les maisons de retraite : Buffet froid…
Contaminants chimiques dans les aliments : quels effets à long terme ?
Glaner, est-ce voler ?
Diversité des systèmes alimentaires et changements globaux (annonce)
Levée des restrictions alimentaires en provenance du Japon : silence radio ?
Comment mangent les familles contemporaines ?
Capitalisme et surconsommation : l’organisation d’une faim déstructurée
Pourquoi cette peur au ventre ? Nouvelles obsessions alimentaires (Sélection d’ouvrage)
Etiquetage de la viande. L’origine pour seul cheval de bataille ? (article revue de presse)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr