prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse quotidienne. Mission Agrobiosciences.
L’herbicide "vert" et l’agent orange
14 mars 2005, Le Monde, Libération, L’Humanité, Le Soir et Le Courrier du Vietnam

Alors qu’un colloque international était organisé ce week-end à Paris sur les ravages des défoliants épandus lors de la guerre du Vietnam, des études françaises s’attaquent aux effets nocifs du Roundup de Monsanto. Son principe actif, le glyphosate, a longtemps joui d’une réputation d’innocuité vis-à-vis de la santé humaine et de l’environnement, souligne Hervé Morin dans Le Monde. Mais le journaliste signale que les travaux de deux chercheurs français démontrent « des effets indésirables in vitro ». « De telles études in vitro ne sont pas suffisantes pour déduire des effets sur l’homme », tempère cependant Sophie Gallotti, de l’Agence française pour la sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Le journaliste du Monde termine son article en signalant qu’une association bretonne reproche à Monsanto de faire de la "biodégradabilité" de son produit un argument publicitaire, « déjà jugé mensonger par la justice américaine ».

 

La dioxine, elle, n’est guère biodégradable. Trente ans après la fin de la guerre du Vietnam, les herbicides à forte teneur en dioxine déversés par l’armée américaine, et notamment l’agent orange, continuent de polluer les sols et les aliments et de nuire à la santé des Vietnamiens, rappelle le quotidien belge Le Soir, rendant compte d’un colloque international organisé vendredi 11 mars à Paris. Ce colloque s’est ouvert en même temps que le premier procès intenté aux fabricants au Etats-Unis, souligne L’Humanité. Le juge de Brooklyn a rejeté la plainte, signale aujourd’hui Libération . « Le juge a pris pour postulat que l’agent orange n’est pas un poison », explique l’un des avocats des plaignants, qui conteste cette position. « Herbicides ou arme chimique ? », se demande Libération. La journaliste, Sylvie Briet, note que depuis trente ans, aucune grande étude épidémiologique internationale n’a été menée (au Vietnam) sur les liens toujours difficiles à établir entre la nocivité d’un produit et ses conséquences sur la santé humaine. « Seuls les Vietnamiens ont mené des études sur l’épidémiologie (...) mais leurs résultats n’ont jamais pu répondre aux exigences des revues scientifiques internationales », résume la journaliste. Pourtant, note Le Courrier du Vietnam, les États-Unis ont reconnu explicitement la toxicité de l’agent orange sur la santé de leurs soldats ayant participé à la guerre au Vietnam. En 1984, sept entreprises américaines ont versé 180 millions de dollars à 10 000 vétérans américains, précise Libération, qui ajoute qu’il s’agisssait d’un « arrangement » pour éviter une plainte devant les tribunaux. (Revue de presse. Mission Agrobiosciences 14 Mars 2005

Accéder à l’ensemble des articles de la "Revue de presse de la Mission Agrobiosciences-

Le site du collectif Vietnam Dioxine-

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr