prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
Pourquoi tuons-nous des animaux pour les manger ? (diffusion)
A écouter sur FMR, samedi 1er avril 2017, de 8h00 à 9h30
Controverse entre les philosophes Florence Burgat et Catherine Larrère
en savoir+
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Lu, vu et entendu
Le loup mangeur d’homme : une réalité historique
Dans la revue "l’Histoire" de Juin 2005

Dans un long article paru dans la revue l’Histoire- datée de Juin 2005, le grand historien Jean-Marc Moriceau, professeur d’histoire moderne et président de l’Association d’histoire des sociétés rurales, propose un éclairage important sur les ravages du loup dans l’histoire alors même que le débat actuel est virulent sur le retour du loup sur notre territoire. Après une enquête minutieuse dans les archives d’Ancien régime, il nous montre que la question du loup-mangeur d’homme ne relève pas que du conte. Selon-lui, la peur du loup n’est pas une simple fantasmagorie, la crainte d’être croqué vivant s’est enracinée au cours des siècles en France dans une incontestable réalité. J-M Moriceau en convient, les loups anthropophages ne constituaient qu’une minorité, il n’empêche que, statistiquement, les hantises propre au « petit chaperon rouge » sont largement confirmées par cette étude où ont été rassemblé quelques 1600 décès, principalement des femmes et des enfants. Des décès attribués directement à des attaques de loups, lesquelles se produisaient surtout à la fin du printemps et durant l’été, au moment où de jeunes

 

pasteurs menaient les bêtes au champs. La rédaction de Charles Perrault, réalisée à la fin du 17ème Siècle, correspondant même, selon l’historien, à une période de recrudescence de ces ravages dus aux loups. (article sélectionné par la Mission Agrobiosciences. Mai 2005)

 

 

Dans cette rubrique

Soigner autrement : parcours d’un groupe d’éleveurs vers l’agroécologie
Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains
"Quels apports de la recherche partenariale pour innover sur les territoires ruraux ?"
La lettre électronique de la Mission Agrobiosciences. Octobre 2016
Note de lecture. "Les agriculteurs à la reconquête du monde. Pourquoi le monde agricole va survivre et même nous sauver"
Le Mensuel de l’Académie d’Agriculture de France. Juin 2016
Note de lecture : « Éthique des relations homme/animal. Pour une juste mesure ».
Quand l’INRA a son mot à dire.
« Conférence Permanente de l’Agriculture » : lancement d’une nouvelle instance en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes avec cet objectif commun, (ré)inventer l’agriculture.
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Mai 2016
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang
To be or not to be… an OGM ? (article revue de presse)
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France. Avril 2016
Pour lever un invisible social et un impensé scientifique : Les 1ères Rencontres interdisciplinaires sur le Travail Animal
Mensuel électronique de l’Académie d’Agriculture de France

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr