prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Vient de paraître dans le cadre des 20èmes Controverses Européennes de Marciac
Innover, c’est parier sur l’impensable
Avec Jean-Louis Guilhaumon, Michka Assayas et Christophe Chevalier. Publié le 5 mai 2015

La veille, avait été dressé un état des lieux sans concession et donc quelque peu sombre(1). Il convenait donc, en ce deuxième jour des Controverses européennes de Marciac ("Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !"), de mettre en lumière les facteurs favorables à de nouvelles dynamiques sociales et économiques dans les territoires. Car ici et là, des choses bougent, se déplacent, s’organisent, sans que nous en soyons forcément conscients, et constituent peut-être une clé pour dépasser les champs de contraintes.
Cette capacité à surmonter les obstacles, c’est là l’une des caractéristiques de l’innovation, qu’elle soit technique ou sociale. Innover, c’est en effet déplacer les lignes, y compris géographiques, sortir du cadre, penser à côté des modèles conventionnels. Aussi, pour donner le « la », avions-nous convié trois personnes qui, a priori, n’ont guère de points communs, si ce n’est d’illustrer combien l’innovation est bel et bien un pari sur l’impensable. Impensable un festival international de jazz dans une petite bastide gersoise (J-L Guilhaumon) ; improbable la renaissance d’une ville en faillite, qui semblait définitivement désertée (Michka Assayas) ; irraisonnable, enfin, cette idée de faire renaître des ateliers de chaussure à Romans, sans l’appui des banques et des investissements qataris (Christophe Chevalier)…

 

Lire la table ronde Innover, c’est parier sur l’impensable

Suivez l’édition des actes des 20èmes Controverses européennes de Marciac sur Facebook et Twitter (@Agrobiosciences #ControversesdeMarciac)

(1) Lire les interventions du 1er jour, mercredi 30 juillet 2014 :

- De quoi le territoire est-il le nom ? L’introduction de Gilles Allaire, économiste, directeur de recherche INRA.
- En toute franchise L’introduction du Groupe local de réflexion.
- Les tournants de l’aménagement du territoire Nathalie Prouhèze, chargée de mission des politiques territoriales et rurales européennes au sein du CGET.
- Le mythe de l’égalité des territoires, par Nubis Pulido, professeur de géographie, Université de Merida (Venezuela).
- Repenser le rural, en finir avec un certain développement local... Par Daniel Béhar, géographe.
- Campagnes entre exil et exode, avec Pierre Gasselin, Hélène Tallon, Csaba tabajdi et Raul Compes.
- Crise du lien : sortir des lieux ? Dialogue entre la sociologue Yannick Sencébé et le médecin Jean-Jacques Laplante.
- Le développement territorial n’existe qu’en réponse à une difficulté", par Bernard Pecqueur, économiste.

Lire par ailleurs les autres interventions du 2ème jour, jeudi 31 juillet 2014 :
- Réseaux : les nouveaux @griculteurs Avec Jean-Luc Boursier, agriculteur, Fédération régionale des Cuma Grand-Ouest ; et Jean-Baptiste Cavalier, animateur-coordinateur de Reneta.

- Agroécologie : qui est (vraiment) prêt à coopérer ? Séquence table ronde avec Christophe Garroussia, agriculteur, membre du groupe local de réflexion ; Véronique Lucas, doctorante FNCUMA/Inra-SAD ; Antoine Poupart, directeur technique et développement de InVivo AgroSolutions ; Omar Bessaoud, enseignant-chercheur à l’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, et François Léger, enseignant-chercheur à AgroParisTech. (PDF 13 pages).

- Les territoires ruraux seront urbains (ou ne seront pas). Par Jacques Lévy, géographe.

Les Controverses européennes de Marciac sont co-organisées par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers, avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil général du Gers, et, pour cette 20ème édition, de l’Inra et de la FNCuma. En savoir plus sur le programme des 20ièmes Controverses européennes de Marciac Pour des territoires vivants... Faut que ça déménage !

Accéder aux Actes des précédentes éditions des Controverses européennes de Marciac

 

PDF -954.5 ko

 

Dans cette rubrique

Retrouvez les actes des 22èmes Controverses Européennes de Marciac !
Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ? (publication)
L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ?
Ruptures et cultures
Faut-il rompre avec l’élevage industriel ?
Rompre avec le catastrophisme
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de coopération Nord-Sud ?
« Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir, en matière de politique européenne ? »
Où sont nos grands récits mobilisateurs ?
Pourquoi notre modèle d’agriculture est-il devenu mortel ?
Economie et agriculture : rompre avec le XXème siècle…
Nous voulons faire société dans la différence
Productions, Marchés, Consommations, Sociétés… POURQUOI PRÔNER LA COEXISTENCE ? EST-ELLE VRAIMENT POSSIBLE ?
Aux modèles et aux chiffres, je préfère les expériences des milieux.
Les fermes-usines étranglent-elles l’élevage ? (article original)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr