prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
A propos de l’OMC
Elevage et productions animales : à qui profite la mondialisation ?

La Mission d’animation des agrobiosciences avait conçu et animé un débat, lors de la Conférence annuelle de la Fédération Européenne de Zootechnie au Caire en 2002 : « La globalisation dans le secteur de l’élevage et des productions animales : pour le bénéfice de qui ? ». Quelques propos tenus notamment par Paolo Di Castro, ancien Ministre italien des Politiques Agricoles et Saad Nassar, membre de la délégation de l’Egypte à l’OMC

 

Marcel Mazoyer, Professeur Institut National Agronomique Paris-Grignon : « On a pensé pendant quelques dizaines d’années que la révolution agricole contemporaine et la révolution verte allaient résoudre les problèmes agricoles et alimentaires du monde. Tout au moins, on a fait comme si cela était vrai. Il est certain qu’il y avait 2,5 milliards d’humains sur notre planète il y 50 ans, et qu’il y en a 6 milliards aujourd’hui. Il est certain aussi qu’il y en a 3 milliards actuellement qui mangent mieux que les 2,5 milliards qui existaient il y a 50 ans. Mais il y a de nos jours dans le monde plus de gens qui souffrent de carences alimentaires et de faim qu’il y a 50 ans. Et la majorité d’entre eux sont des paysans. La question agricole et alimentaire mondiale reste donc à résoudre. Pourquoi les choses sont-elles encore comme cela ? Que faire ? Telles sont les questions primordiales relatives à l’agriculture et à l’alimentation au 21ème siècle. »

Laurence Roudart, Professeur à l’Institut National Agronomique Paris-Grignon : « Les différences de la productivité du travail agricole sont si élevées que nous devons assurer la production des paysans les plus pauvres et les moins équipés contre les très bas prix des produits agricoles qui sont ceux actuellement du marché international, et qui ont des répercussions sur l’agriculture des pays en voie de développement. C’est là une voie pour réguler la globalisation et ne pas la rejeter. »

Alessandro Nardone, ancien Président de la Fédération Européenne de Zootechnie, Professeur à l’Université de la Tuscia : « A qui profite la globalisation ? Pour moi, quand j’entends les analyses de Marcel Mazoyer et de Laurence Roudart, c’est très clair : Qui est perdant ? Ce sont des centaines de milliers de travailleurs agricoles ! »

Paolo Di Castro, ancien Ministre italien des Politiques Agricoles, professeur à l’Université de Bologne : « Si nous voulons gagner uniquement par une compétition sur les prix, nous n’avons aucune chance. Parce qu’il y a des régions dans le monde qui peuvent obtenir des prix plus bas que les nôtres à cause de coûts de main-d’œuvre et de pris du foncier plus bas. Dans ces conditions, ce sera très dur pour nous la compétition des marchés mondiaux si le coût de production est notre force unique. Mais, heureux Européens, nous avons une quantité de produits alimentaires traditionnels ! »

Saad Nassar, Gouverneur de la Province du Fayoun, membre de la délégation de l’Egypte à l’OMC, Professeur à l’Université du Caire : « Nous devons rechercher à tirer le meilleur parti de la globalisation en marche, mais en même temps comment minimiser ses impacts négatifs sur les pays en voie de développement et maximiser ses effets positifs. En quelques mots, l’Egypte se prononce en faveur de la libéralisation des échanges pour les produits agricoles mais avec un traitement préférentiel pour les pays en voie de développement. »

Paolo Di Castro, ancien Ministre italien des Politiques Agricoles, professeur à l’Université de Bologne : « La globalisation signifie que quelque chose est irrémédiablement en mouvement. Nous pouvons mettre des règles sur la globalisation...Nous pouvons essayer d’avoir une « bonne » globalisation ».. Mais nous ne pouvons pas stopper la globalisation en raison de la tendance lourde en faveur des exportations dans tous les pays. Le défi consiste à pouvoir créer des règles qui jouent un rôle important pour les pays en voie de développement et ne donnent pas seulement des avantages aux pays développés. »

Lire le texte intégral de la Table-Ronde en anglais

La Mission d’Animation des Agrobiosciences assure chaque année la conception et l’animation des Tables-Rondes organisées par la Fédération Européenne de Zootechnie dans le cadre de ses Réunions Annuelles. L’objectif poursuivi est d’éclairer les termes du débat sur l’évolution de l’élevage et des productions animales en rapport avec les transformations économiques et sociales. Leur sujet est choisi en rapport étroit avec l’actualité. Ces Tables-Rondes sont chaque fois suivies par plusieurs centaines de participants, provenant d’une quarantaine de pays, principalement d’Europe, du Bassin Méditerranéen et d’Amérique du Nord réunis en Congrès autour de thèmes de leurs spécialités

Lire les nombreux articles et publications sur le thème ELEVAGE, ZOOTECHNIE, FEZ...- édités sur le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "ALIMENTATION"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "AGRICULTURE"- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire les nombreux articles et publications sur le thème "SCIENCE ET SOCIETE, OGM etc... »- édités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

 

 

Dans cette rubrique

Plan écoAntibio, 1 an après, en 7 vidéos
L’Homme post-numérique
Synthèse du Forum territorial "Quel monde rural voulons-nous pour demain ?"
Synthèse du Forum territorial "Quel monde rural voulons-nous pour demain ?"
Synthèse du Forum territorial "Quel monde rural voulons-nous pour demain ?"
Inscrivez-vous au 3ème forum territorial "Quel monde rural voulons-nous pour demain ?"
Synthèse de la conférence territoriale "Les systèmes agricoles, entre champs de tension et lieux d’innovation"
Agroécologie : aujourd’hui 10% de pionniers, demain 90% d’agriculteurs engagés ?
Territoires en marge : un cas d’école
Retours sur le colloque "Agricultures et territoires ruraux : ressorts du développement régional en Midi-Pyrénées"
Peut-on encore habiter la montagne ? Et si l’homme coûtait trop cher ?
Colloque " Agricultures et territoires ruraux : ressorts du développement régional en Midi-Pyrénées" (annonce)
Peut-on encore habiter la montagne ? Et si l’homme coûtait trop cher ?
Régimes, théories et méthodes de la conception innovante (publication originale)
Un sourire éternel

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr