si vous n'arrivez pas à lire cette lettre, cliquez-ici...
 LA LETTRE DE LA MISSION D'ANIMATION DES AGROBIOSCIENCES
NOVEMBRE 2008 n°55 
Recherchez sur notre site agrobiosciences.org  


Au sommaire de cette lettre

  Le billet de la Mission Agrobiosciences
L'agenda de nos débats
Nos dernières publications
La Conversation donne de la voix
Contact et désabonnement


LE BILLET DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 


Serons-nous bientôt obligés de nous priver de viande ? Et même de lait ?

Les sociétés européennes accordent une importance croissante à la qualité de leurs rapports aux animaux. Il ne s’agit pas uniquement du « bien-être animal » (animal welfare), mais d’un faisceau d’indices de nature diverse qui convergent pour construire une nouvelle représentation sociale des animaux, jusqu’à en arriver à la question suivante : « Serons-nous bientôt obligés de nous priver de viande ? Et même de lait ? ». Tel est l'objet de ce nouveau billet signé Jean-Claude Flamant.

Lire le billet de la Mission Agrobiosciences »



L'AGENDA DE NOS DEBATS

CONFÉRENCE-TABLE RONDE AVEC JEAN-MARC MORICEAU

 

Du loup à la bête, les rapports homme-animal dans la société rurale : histoires et interprétations contemporaines

L'historien Jean-Marc Moriceau sera à Toulouse ce mercredi 19 novembre pour une table ronde sur le thème du rapport homme-animal dans la société rurale, qu'il développera à travers l'exemple du loup. La conférence sera suivie d'une table ronde avec Marlène Albert-Llorca, anthropologue, Michel Barbaza, historien, Jean-Paul Métaillié, géographe, Agnès Terrieux, géographe, et Jack Thomas, historien. Une manifestation organisée conjointement par la Mission Agrobiosciences, la Maison des Sciences de l'Homme et le Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse.

Mercredi 19 novembre, de 18h à 20h,
au Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse, 35 allées Jules Guesde, Toulouse.
Entrée libre et gratuite.


Accéder à la présentation de cette conférence-table ronde »


DANS LE CADRE DE LA FÊTE DE LA SCIENCE : PREMIER FORUM NAILLOUX SCIENCES

 

Les mystères et les propriétés méconnues du vent

Organisé par la Société d'Etudes du Lauragais, la Mission Agrobiosciences et Les Petits Débrouillards, dans le cadre de la Fête de la Science, c'est sous le signe du vent que se tiendra le 1er Forum Nailloux Sciences, le 22 novembre prochain. L'objectif de cette journée ? Dévoiler les différents aspects du vent, de son origine physique à ses manifestations météorologiques, mais aussi son exploitation à des fins énergétiques et même artistiques.
Autant de facettes méconnues du vent à découvrir, notamment, au fil d'une table ronde animée par Jean-Claude Flamant, avec Philippe Behra (enseignant-chercheur à l'Ensiacet et organiste), Simon Brillet (expert en énergie éolienne, Société Valorem), Jean Cousteix (directeur de l'Onera), Pierre Espenon (géographe du vent d'Autan), Jacques Lagier (ingénieur de recherche Inra) et Olivier Moch (secrétaire permanent du Conseil Supérieur de la Météorologie, Météo-France).

Samedi 22 novembre, à partir de 9h00,
à la Maison des Associations, Nailloux (31).


Accéder à la présentation de cette journée »


PROPOS ÉPARS

 

Rencontre avec Erik Orsenna autour de son ouvrage « L'avenir de l'eau : petit précis de mondialisation »

Erik Orsenna sera le prochain invité de Propos Epars, le cycle de rencontres autour d'un ouvrage organisé par la Mission Agrobiosciences et la librairie Ombres Blanches. Après « Voyage au pays du coton », c'est une tout autre histoire que nous conte Erik Orsenna : « L'avenir de l'eau : petit précis de mondialisation ».
Après avoir parcouru la planète bleue, du Nil au Huang He, des régions désertiques de l'Australie à celles inondées des îles Brahmapoutre, et rencontré, chemin faisant, des scientifiques, des paysans ou des constructeurs de barrages, voici venu le temps de raconter comment nos sociétés disposent et utilisent l'eau aujourd'hui. Avec ce constat : « Un habitant sur six continue de ne pas avoir accès à l'eau. Un sur deux vit sans système d'évacuation. Pourquoi ? »
Il aura pour interlocuteur Gilles Allaire, directeur de recherches en économie rurale à l'Inra.

Mercredi 3 décembre, de 17h30 à 20h00,
au Théâtre Sorano, 35 Allées Jules Guesdes, Toulouse,
dans le cadre de « Réenchanter le monde ».
Entrée libre et gratuite.

Accéder à la présentation de cette rencontre »


LES OGM EN DÉBAT

 

OGM : informer, débattre pour décider

La pluralité des tensions, le foisonnement des arguments et les zones d'ombre qui entourent la question des OGM depuis maintenant 15 ans préoccupent fortement les élus locaux et les chargés de développement, fréquemment interpellés par leurs concitoyens et parfois amenés à prendre des décisions.
Pour y voir un peu plus clair, à la demande de CAP3B, le syndicat mixte de développement du bassin de Bourg en Bresse, la Mission Agrobiosciences a sollicité une quinzaine de biologistes, sociologues, historiens et représentants des pouvoirs publics afin de dresser, sur cette question des OGM, l'inventaire des faits et des questions mais aussi de décrypter les arguments du débat. Un vaste tour d'horizon qui laissera une large place au débat avec l'auditoire.

Jeudi 11 décembre, de 16h30 à 22h30,
Ainterexpo, Bourg en Bresse.
Sur inscription.

Accéder au programme détaillé »



NOS DERNIERES PUBLICATIONS

Quand les trous noirs éclairent la théorie d'Einstein

 

La collection des cahiers de l'Université des Lycéens s'enrichit d'un nouveau venu. Issu de la séance organisée en décembre 2005, avec Pierre Binétruy, physicien, et Gorka Alda, musicien électro-acousticien, dans le cadre du centenaire de la relativité restreinte décrite par Einstein en 1905 et l’Année Mondiale de la Physique, ce nouveau cahier nous fait voyager à l’intérieur d’un trou noir. L'occasion de comprendre en quoi la physique du XXIème siècle a révolutionné nos notions d’espace et de temps. Ou encore de voir que celle-ci ouvre de nouveaux horizons... y compris artistiques.

Accéder au cahier de l'Université des Lycéens »
Retrouver l'ensemble des cahiers de l'Université des Lycéens »

Le rural : objet indéfini ?

 

« C'est par où, le rural ? », s'interrogeait cette année l'Université d'Eté de l'Innovation Rurale, organisée les 6, 7 et 8 août derniers, par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers.
En introduction de ces journées, avant même d'explorer l'Europe pour repérer ce que sont devenues les campagnes, il convenait de définir l'objet même de cette quête. Une tâche ardue confiée à Jean-Charles Lollier, Professeur associé à l'Université de Bretagne Occidentale et chargé de mission pour le CNASEA. Dans un entretien, il recense les différentes approches qui permettent de caractériser ce qu'on nomme le rural.

Lire l'entretien avec Jean-Charles Lollier »

La commune rurale ne grandit pas. Elle se remplit. Elle devient obèse.

 

Le 6 août, dans le cadre de la 14ème Université d'Eté de l'Innovation Rurale et à la suite de l'entretien de Jean-Charles Lollier, quatre exposés, regroupés sous l'intitulé générique « Main basse sur le rural » ont éclairé chacun à leur manière la question de l'appropriation des campagnes par les citadins. Le plasticien Gérard Tiné a choisi, lui, d'arpenter les paysages et les bâtis pour y débusquer des logiques fort éloignées de celles des paysans mais qui croient mimer une ruralité réinventée.

Lire l'exposé de Gérard Tiné »

Une petite histoire de la PAC

 

« La PAC n'est pas née d'une subite sagesse des nations européennes dans l'euphorie de l'après-guerre. Elle n'est ni une aberration bureaucratique décidée par des technocrates irresponsables ni une utopie idéaliste pensée par des politiques loin des réalités. Elle est une réponse stratégique à une situation de crise internationale par des hommes politiques qui avaient la mémoire du passé : des affres de la pénurie pendant les guerres ; de l'effondrement des prix des produits agricoles après la crise de 29 ». Une histoire que nous conte l'économiste Lucien Bourgeois dans cette nouvelle chronique.

Lire la chronique de Lucien Bourgeois »

L'abricot et les débuts de l'agroalimentaire

 

Quand on se penche sur l'étymologie du mot abricot, on apprend bien plus de choses que sa simple origine. Car celle-ci nous renseigne aussi sur le regard que pose l'Homme sur son alimentation. C'est ce que nous dévoile l'économiste et sociologue Bertil Sylvander dans cette nouvelle chronique le « Ventre du monde », écrite à l'occasion de l'émission spéciale de « Ça ne mange pas de pain ! » d'octobre 2008 « Les industries agroalimentaires, mais qu'est-ce qu'elles fabriquent ? ».

Lire la chronique de Bertil Sylvander »


LA CONVERSATION DONNE DE LA VOIX

 

Si le cycle d’échanges que constitue la Conversation Midi-Pyrénées s’adresse volontairement à un cercle restreint de participants, ses restitutions écrites d’une vingtaine de pages permettent d’élargir considérablement son audience.

Ainsi, sur les dix premiers mois de l’année, elles totalisent plus de 12 500 téléchargements. Parmi les sujets les plus prisés : Les politiques nutritionnelles en balance, qui analyse les effets pervers possibles du discours nutritionnel actuel sur les comportements alimentaires des Français ; La science est-elle culturelle ? qui pointe les limites, la nature et le devenir possible de la culture scientifique et technique ; ou encore « Biocarburants : des controverses à toutes pompes. Comment poser les arguments du débat ? qui explore les raisons de la polémique et les pistes les plus pertinentes pour exploiter la biomasse à des fins énergétiques.
Rappelons que la Conversation, organisée par la Mission Agrobiosciences et l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse, vise à repérer et expliciter les controverses, actuelles ou à venir, que suscitent au sein de la société les avancées des sciences et des technologies. A travers des procédures originales, elle souhaite favoriser la construction d’une intelligence collective et, ce faisant, contribuer à éclairer la décision publique.

Retrouver toutes les publications de la Conversation de Midi-Pyrénées »


CONTACT ET DESABONNEMENT

Abonnement

Si vous souhaitez abonner vos collègues ou ami(e)s à notre lettre électronique, faites parvenir leurs adresses e-mail à : lucie@agrobiosciences.com


Désabonnement
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre électronique, vous pouvez vous désabonner ici.

NOUS CONTACTER

MISSION D'ANIMATION DES AGROBIOSCIENCES
ENFA - BP 72 638
31326 Castanet Tolosan
Tél : 05 62 88 14 50
Fax : 05 62 88 14 51
Ou nous contacter par mél : lucie@agrobiosciences.com

La Mission d'Animation des Agrobiosciences (MAA) est un centre de débats publics. Elle est financée par le Conseil Régional Midi-Pyrénées et le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche dans le cadre d'un contrat quadriennal ENFA-DGER-Région.